100 kWh, comme Tesla.

L'électrique, encore et toujours l'électrique. Aujourd'hui, une grande partie de l'industrie automobile redécouvre une énergie qui alimentait déjà certaines voitures il y a plus de 100 ans, certes avec une efficacité moindre. Volvo n'est pas en reste et s'apprête lui aussi à lancer une offensive de taille sur le marché des véhicules verts, avec l'arrivée de nouvelles motorisations "propres".

Lire aussi:

Logiquement, le nouveau T5 Twin Engine plug-in sera le premier à faire ses débuts sous le capot de Volvo, probablement à l'horizon 2018. Moins puissant que le 4 cylindres T8 Twin Engine que l'on retrouve par exemple sur le XC90, ce petit bloc devrait associer un 3 cylindres essence à un bloc électrique 55 kW doté d'une batterie lithium-ion de 9,7 kWh (autonomie estimée à 50 km en tout électrique).

En 2019, Volvo développera également des systèmes d'hybridation plus légers pour ses moteurs essence et diesel (avec un bloc électrique de 10 kW). Mais l'année 2019 devrait surtout marquer les grands débuts de la première Volvo 100% électrique. Le choix de la plate-forme ne serait pas encore totalement arrêté (CMA ou SPA).

En outre, Volvo préparerait actuellement une plate-forme spécifique, nommée Modular Electrification Platform (MEP). En théorie, cette base technique pourrait embarquer une batterie dont la capacité maximale atteindrait les 100 kWh. Soit une valeur sensiblement équivalente à celle des déclinaisons hautes de Tesla Model S et Model X, actuelles références en matière d'autonomie. Le moteur électrique pourrait quant à lui développer entre 100 et 450 kW selon les modèles.

Source : Green Car

Lire aussi:

 

Abonnez-vous à la newsletter