Le break compact de la marque coréenne se veut "racé et dynamique".

Genève approche, et son lot de surprises commence aussi à devenir plus important. Ainsi, le Salon suisse verra la présentation de deux concept-cars chez Citroën, par exemple, ou de l'Alpine, tant attendue. L'Alfa Romeo Stelvio ou le Mazda CX-5 feront également leurs apparitions officielles en Europe.

Hyundai sera aussi de ceux qui amèneront des nouveautés. Ainsi, la firme au H en biais présentera la version break de sa i30, présentée en automne 2016. Bénéficiant d'un design plutôt réussi, la Coréenne espère gagner des parts de marchés en Europe, et recevra très bientôt une version break.

2017 Hyundai i30 CW spy photo
2017 Hyundai i30 CW spy photo

Une voiture pour laquelle la marque coréenne a souhaité conserver la ligne dynamique : "La version break de la nouvelle Hyundai i30 adopte le langage de la famille i30 en termes de design, et porte haut la nouvelle identité Hyundai avec la nouvelle calandre en cascade", explique Thomas Bürkle, chef du design du centre européen de Hyundai.

Lire aussi:

De profil, sur la photo fournie, l'arrière semble en effet plutôt réussi, avec une pente qui évoque un esprit fastback. "La ligne de toit fuselée et les proportions dynamiques donnent à la version break une silhouette aux allures de coupé. Le profil, racé et dynamique, est souligné par les inserts chromés autour des vitres latérales. "

Reste désormais à savoir ce que vaut cette ligne dans son ensemble, lorsque l'auto sera entièrement dévoilée. Côté moteurs, on devrait retrouver l'ensemble des blocs équipant la i30, c'est-à-dire le 1,0 litre T-GDI de 120 ch et le 1,4 litre T-GDI de 140 ch. Côté diesel, le 1,6 litre CRDI est disponible en deux niveaux de puissance (110 et 136 ch). Une auto dont les tarifs devraient débuter autour de 23'000 euros. Ne reste plus qu'à attendre le 7 mars prochain, à Genève, où ce break i30 sera officiellement dévoilé.

Lire aussi:

La Hyundai i30 SW 2017 en photos espion