Le stand Opel du salon Techno Classica fera la part belle aux berlines.

Les constructeurs redécouvrent souvent leur passé lors du lancement d'un nouveau modèle. Opel n'échappe pas à la règle et profite de l'arrivée de la nouvelle Insignia pour mettre l'histoire de ses berlines à l'honneur. Dans le cadre du salon de l’automobile ancienne Techno Classica d’Essen, en Allemagne, le constructeur présentera en effet de nombreuses familiales qui ont façonné son histoire. 

Sur le plan chronologique, l'histoire commence ici en 1937 avec l'avènement de l'Admiral dotée d'un six cylindres en ligne 2,5 litres développant 55 ch. Un exemplaire de ce modèle aux lignes délicieusement rétro sera présent à Essen, aux côtés d'une Kapitän produite en 1956. Celle-ci revêt d'ailleurs une vraie dimension historique, puisqu'il s'agit de la deux millionième Opel produite. C'est donc pour cette raison qu'elle profite de multiples éléments recouverts d'or 24 carats.

Berlines Opel
Berlines Opel

En 1964, Opel décide de proposer une gamme de véhicules statutaires composée de trois modèles : la Kapitän, l'Admiral et la Diplomat. Les deux premières nommées étaient dotées d'un six cylindres 2,6 litres de 100 ch, tandis que la Dilpomat goûtait aux joies du V8 (un 4,6 litres de 190 ch). Très rapidement, ce V8 fut également proposé sur les Kapitän et Admiral. Puis ce trio fut renouvelé en 1969, avec notamment l'arrivée de moteurs plus puissants. Opel exposera donc à Essen une Diplomat A de 1968 et une Admiral de 1970.

Berlines Opel

Vint ensuite le tour de la Senator en 1977, un modèle qui peine aujourd'hui à entrer dans le monde de la collection. Sur le plan technique, cette voiture fut la première Opel à profiter d'une suspension à roues arrière indépendante. Bénéficiant également d'une variante coupé (la Monza), la Senator se laissera elle aussi admirer par les curieux (il s'agira d'un millésime 1978).

Certes, le tour d'horizon d'Opel est peut-être un peu rapide (quid de l'Omega par exemple ?) mais il permettra de redécouvrir des voitures bien sympathiques, qui prendront la pose aux côtés de la nouvelle Insignia.

Lire aussi :

Opel Techno Classica 2017