Les clients pourront au moins faire des créneaux plus sereinement.

Depuis des années déjà, les voitures européennes sont parfois défigurées lorsqu'elles arrivent aux États-Unis. Là-bas, les normes de sécurité sont en effet différentes et obligent les constructeurs à s'adapter tant bien que mal. Avec toutes les conséquences que cela peut avoir.

La nouvelle victime de cette sévérité est l'une des voitures les plus désirables du moment : la Bugatti Chiron. En effet, l'hypercar franco-allemande est arrivée sur les terres de l'oncle Sam affublée d'étranges protubérances à l'arrière, dont la lourdeur et - disons-le - la laideur constrastent avec le pedigree si prestigieux de la voiture. Selon le site Jalopnik, ces appendices disgracieux sont en fait dues aux exigences des compagnies d'assurance locales, et non pas à celles de l'administration à proprement parler. Mais finalement qu'importe, le résultat est là, et force est de constater qu'il ne passe pas inaperçu.

Bugatti Chiron U.S. Spec at 2017 New York Auto Show
Bugatti Chiron U.S. Spec at 2017 New York Auto Show

Ces éléments en plastique semblent fixés de manière assez sommaires à la voiture, avec deux vis apparentes de part et d'autre. En conséquence, les propriétaires pourront sans doute les enlever sans trop de difficultés. Fort heureusement, rien ne bouge a priori sous le capot : on devrait toujours retrouver le W16 8,0 litres de 1500 ch. 

Lire aussi :

Comme nous vous le disions en préambule, nombre de voitures ont été victimes des exigences américaines en matière de sécurité (qui étaient aussi une forme de protectionnisme habile). En France, l'un des exemples les plus emblématiques fut sans doute la Citroën SM, qui perdit sa verrière aux États-Unis, ce qui là aussi modifia considérablement l'allure de la voiture.

Citroën SM
Citroën SM

Lire aussi :

Source: Jalopnik

Photos : Jake Holmes / Motor1.com

Faites partie de quelque chose de grand