Les Anglais seront maintenant pénalisés en fonction de leurs revenus et suivant différents barèmes.

Les amendes à montant fixe ? C'est terminé pour le Royaume-Uni. En effet, les barèmes pour excès de vitesse changent et s'inspirent grandement de ceux déjà instaurés en Finlande et en Suisse. Le barème classique qui consiste à pénaliser via un montant unique le contrevenant par tranche, en fonction de la vitesse où il a été enregistré, laisse place à une amende qui se fera toujours par tranche, mais où le montant sera fixé proportionnellement aux revenus mensuels du conducteur.

Le principe peut paraître compliqué mais dans les faits c'est plutôt simple puisque le Royaume-Uni a divisé tout cela en trois catégories. La première inclue les infractions comprises entre 50 et 64 km/h dans une zone limitée à 48 km/h, ou entre 114 et 145 km/h dans une zone limitée à 112 km/h. Pour le contrevenant, il faudra s'acquitter d'une amende comprise entre 25% et 75% de son salaire hebdomadaire. La seconde catégorie concerne les excès de vitesse compris entre 65 et 80 km/h dans une zone limitée à 48 km/h ou entre 148 et 160 km/h dans une zone limitée à 112 km/h. Le prix de la contravention coûtera entre 75 et 125% du salaire hebdomadaire du conducteur.

Lire aussi :

Pour la troisième catégorie, même principe, les excès de vitesse supérieurs à 80 km/h dans une zone limitée à 48 km/h, ou à 161 km/h dans une zone limitée à 112 km/h seront sanctionnés d'une amende comprises entre 125 et 175% du salaire hebdomadaire de la personne reconnue coupable. Il existe encore un autre type de contravention, celle qui concerne les très grands excès de vitesse autoroutiers. Ceux-ci seront plafonnés à 2500 £, soit environ 2925 €. Reste à savoir si un système de la sorte pourra naître un jour en France, mais la complexité de ce genre d'opération pourrait causer de nombreux troubles au début.

Faites partie de quelque chose de grand