Des études pour tous… et pour toutes, à tout âge !

Après un précédent article consacré à deux formations d’ingénieurs spécialisées dans le domaine automobile, nous nous sommes cette fois-ci intéressés à des cursus commerciaux destinés à ceux ou celles qui souhaitent, sinon parfaire leurs compétences, exercer un métier dans la distribution automobile.

Formations commerciales
Formations commerciales

Que vous soyez étudiants ou aspiriez à le redevenir pour un temps, il n’est pas forcément évident de trouver une formation spécialisée dans le commerce automobile. Motor1 en a sélectionné deux assez différentes : d’un côté le groupe ESCRA-ISCAM, situé au Mans (72), conventionné par le Conseil Régional des Pays de la Loire, le ministère des PME et géré par la CCI du Mans et de la Sarthe, de l’autre le diplôme universitaire (DU) de l’IAE (Institut d’Administration des Entreprises) Poitiers (86) qui est intitulé Gestion & Management du Réseau Automobile (GMRA). Si le premier bénéficie déjà d’une longue expérience puisque l’ESCRA a été fondée il y a 45 ans, le GMRA fait figure de petit dernier en ayant été créé en 2010, ce qui ne l’empêche aucunement d’afficher ses ambitions…

Lire aussi :

ESCRA-ISCAM : la force tranquille

Avec des demandes d’information qui se chiffrent à un millier par an pour une centaine d’étudiants par promotion (environ 60 pour l’ESCRA, 20 pour l’ISCAM et 25 pour l’EPCRA) et un taux d’échec aux test de sélection compris entre 10 % et 20 % le groupe ESCRA-ISCAM a la possibilité de choisir les meilleurs candidats. Pour Joël Gaucher, responsable formation du groupe, les JPO (journées portes ouvertes) programmées chaque année au mois de mars constituent bien souvent "un moment déterminant pour le futur candidat qui, outre la découverte de l’école peut rencontrer des étudiants mais aussi des anciens". Cette année, le groupe ESCRA-ISCAM proposera le 24 mars prochain pour la première fois un forum entreprises auquel plusieurs constructeurs (PSA, le groupe Volkswagen, Porsche France…) ou distributeurs (Clara Automobiles) ont d’ores et déjà prévu de participer, preuve du lien pérenne entre formation et professionnels du monde de l’automobile.

Chaque année, la promotion peut d’ailleurs s’enorgueillir "d’un parrain prestigieux", Marc Ouayoun, directeur général de Porsche France l’étant actuellement. Outre une présence durant les jurys de diplôme et une venue durant l’année pour une demie journée de rencontre avec les étudiants, ce sont les relations privilégiées développées à cette occasion qui constituent une opportunité : "le parrainage nous permet de pouvoir compter sur la présence de personnels de l’entreprise concernée mais aussi de garantir un volant de stages ou d’emplois pour nos étudiants", explique le responsable formation.

Chaque année, la promotion peut d’ailleurs s’enorgueillir "d’un parrain prestigieux", Marc Ouayoun, directeur général de Porsche France l’étant actuellement.

Le groupe ESCRA-ISCAM propose trois formations distinctes : l’ISCAM (Institut Supérieur du Commerce Automobile du Mans), de niveau BAC+5, est destiné aux managers commerciaux de la distribution automobile et accessible à BAC+3/+4 validé ; l’ESCRA (École Supérieure du Commerce des Réseaux de l’Automobile), de niveau BAC+2 est accessible aux BAC+1 ; quant à l’EPCRA (École Professionnelle du Commerce des Réseaux Automobiles) elle est directement accessible après l’obtention d’un baccalauréat. Joël Gaucher insiste sur "la nécessité, pour intégrer l’une des formations du groupe, de présenter des aptitudes au commerce et à la communication mais aussi d’aimer le produit automobile". À ce propos, il remarque que les candidats "s’ils ont le plus souvent déjà une bonne connaissance des automobiles ignorent le fonctionnement de la distribution". Ce sont donc les subtilités des métiers du commerce automobile que les étudiants des écoles du groupe sont amenés à découvrir au cours de formations courtes qui ne dépassent pas une année et qui sont basées sur un contrôle continu des connaissances, lesquelles sont pour l’essentiel transmises soit par des universitaires soit par des consultants.

À l’ESCRA, "les étudiants doivent conduire une mission en entreprise dont un compte-rendu sera présenté devant un jury principalement constitué de professionnels", précise Joël Gaucher. Les étudiants de l’ISCAM doivent pour leur part produire un mémoire qui sera également soutenu devant un jury en vue de l’obtention de leur diplôme. Même s’il ne communique pas de chiffre, le responsable formation assure que "les diplômés de l’ESCRA sont très rapidement recrutés dans les réseaux, notamment à l’issue de stages qui se seront bien déroulés" quand ceux de l’ISCAM "mettent un peu plus de temps pour bénéficier d’un placement de qualité".

Lire aussi:

Le GMRA de l’IAE Poitiers est tourné vers l’avenir

Changement de décor complet avec le l’IAE Poitiers. Pourtant, notre interlocutrice, Catherine Lande, responsable du GMRA (diplôme universitaire Gestion & Management du Réseau Automobile), nous prévient d’emblée : "nous savons répondre aux besoins de l’entreprise". Deux parcours sont proposés : l’un est intitulé "manager" et est destiné à des cadres en activité ou de futurs responsables d'activités souhaitant acquérir des compétences pluridisciplinaires et complémentaires dans le domaine de la distribution et des services de l’automobile ; l’autre est baptisé "responsable d’activité location" et bénéficie d’un partenariat avec la société UCAR, dirigée par Jean-Claude Puerto.

"À l’origine, en 2010, le GMRA a été créé pour former des héritiers de concessions automobiles", nous révèle Catherine Lande. Puis en 2015, le parcours location a été mis en place ; il s’adresse plus spécifiquement à des étudiants. Parmi les plus-values des formations dispensées par l’IAE Poitiers dans le cadre du GMRA, la responsable pointe "le partage des différentes innovations ainsi que celui de pratiques et de connaissances avec d’autres activités". Elle insiste également sur la philosophie qui prévaut : "la relation client est véritablement placée au cœur de l’enseignement. Nous proposons à nos étudiants de développer un mode de pensée qui leur permet de faire face aux évolutions incessantes de leur secteur tout en leur apprenant à prendre du recul par rapport à leurs activités. Nos formations constituent de ce point de vue un moment privilégié pour cela".

On note une légère différence dans le profil des enseignants par rapport au groupe ESCRA-ISCAM : "des formateurs universitaires transmettent de solides bases théoriques, lesquels sont relayés par des experts qui exercent une activité au cœur des futurs métiers des personnes qui suivent ces parcours", précise Catherine Lande. Si la formation de manager sert souvent de moyen de promotion, la responsable du GMRA préfère qualifier celle portant sur la location "d’accélérateur de carrière".

La sélection, qui permet de "retenir environ deux tiers des candidats" est opérée en trois phases dont la dernière repose sur une évaluation du niveau notamment accomplie en compagnie de professionnels. "À son terme, un maximum de quatorze personnes pour le parcours manager et environ seize autres pour le parcours location" entament une formation qui sera conclue par la rédaction d’un mémoire. Celui-ci "permet de répondre de façon argumentée et structurée à une problématique de gestion des entreprises ou des sociétés de location. La problématique émerge de l’entreprise et est structurée par la formation. Le mémoire constitue la véritable colonne vertébrale du GMRA. Toute la promotion s’enrichit mutuellement des différentes problématiques par un partage d’expertise", explique la responsable.

"Un taux de 100 % pour le parcours manager et 100 % de débouchés assurés soit vers un emploi soit vers une poursuite des études pour le parcours location"

Quant aux débouchés, une fois le diplôme validé, Catherine Lande avance "un taux de 100 % pour le parcours manager et 100 % de débouchés assurés soit vers un emploi soit vers une poursuite des études pour le parcours location". La responsable du GMRA insiste en outre sur l’effort portant sur la mixité des étudiants et n’hésite pas à lancer aux jeunes femmes ou aux femmes un "venez !" pour la simple et bonne raison que "c’est aussi la mixité qui fait gagner en compétence". Le GMRA de l’IAE Poitiers semble promis à un bel avenir ; c’est en tout cas ce que nous a laissé entendre Catherine Lande puisque des évolutions significatives sont attendues dans les mois à venir autour du parcours location lequel présente un potentiel de développement tant la demande, côté employeur, semble grande… Qui a dit nouvelles mobilités ?

Faites partie de quelque chose de grand