Tous les constructeurs français veulent se placer !

Ce n'est évidemment pas l'un des enjeux d'une élection présidentielle. Mais au lendemain de la victoire d'Emmanuel Macron, et comme à chaque élection, la question se pose de savoir quelle voiture sera choisie par le nouveau président de la République française. Et c'est sans doute une nouvelle campagne qui vient de s'ouvrir, celle des constructeurs automobiles français pour séduire le nouveau président élu !

Lire aussi:

Pour le moment, rien n'est joué, pour aucun d'entre eux. Déjà parce que dans sa déclaration de patrimoine, demandée préalablement à tous les candidats à cette élection présidentielle dans un but de transparence, Emmanuel Macron a fait partie de ces quelques candidats n'ayant déclaré aucune voiture. Donc aucun indice sur ses goûts en matière d'automobile. Ensuite parce que tous les constructeurs français y sont passés. 

Et même si c'est Renault qui apparaît pour le moment sur les images, que ce soit la Renault Espace qui a transporté le nouveau chef d'État fraîchement élu ce 8 mai de son QG de campagne à la soirée du Louvre, ou la Vel Satis pour se rendre de son domicile aux cérémonies de commémoration du 8 juin, l'Histoire retiendra quand même une petite préférence pour Citroën.

Peugeot 607 Paladine
Citroën DS5 présidentielle François Hollande
Citroën DS21 Général De Gaulle
Citroën GS de Pompidou
Citroën GS de Pompidou

La Citroën DS pour le Général de Gaulle, pour la première voiture d'un président de la 5ème République, une SM carrossée par Chapron pour Georges Pompidou, la Peugeot 604 pour Valéry Giscard d'Estaing, une Renault 30 pour François Mitterand, des Citroën CX et C6 pour Jacques Chirac, la Peugeot 607 Paladine choisie par Nicolas Sarkozy pour son investiture ou encore la Citroën DS5 Hybrid4, entres autres évidemment, il y en a aura eu pour tous les goûts !

Vous aimerez aussi:

À son tour Emmanuel Macron va vite devoir faire un choix pour le véhicule qui le transportera lors de son investiture, d'ici le 14 mai prochain au plus tard. Une seule obligation : que sa voiture soit bien sûr produite en France ! Donc voici quelques choix qui pourraient s'offrir au nouveau président élu : la DS 5, comme son prédécesseur, la Renault Espace qui a récemment rejoint le garage de l'Élysée, la berline Talisman, ou encore les Peugeot 508 ou pourquoi pas 5008 ?

Concept voitures présidentielles
Concept voitures présidentielles
Concept voitures présidentielles

On se prend même à rêver qu'à l'instar de Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron aille même fouiller dans le garage secret des constructeurs, à la recherche d'un concept exceptionnel qui ferait à la fois rayonner le candidat et le constructeur choisi. Citroën Numéro 9 Concept (2012) ? CXperience Concept (2016) ? Peugeot Exalt Concept (2014) ? On peut toujours espérer... Une chose est sûre, c'est que l'enjeu est énorme pour chaque constructeur, avec évidemment une retombée médiatique énorme, à travers le monde ! Réponse dans quelques jours !

Vous aimerez aussi: