Ce véhicule a été conçu en seulement une semaine !

La Citroën DS 5 Hybrid4 est le modèle qui a été retenu par François Hollande pour marquer le début de son mandat présidentiel. De quoi perpétuer une longue histoire, cette DS5 étant la quatrième Citroën présidentielle, et ce même si le groupe PSA souhaite aujourd’hui différencier le label DS des produits arborant les deux chevrons, considérés comme moins premium.

Lire aussi:

Le choix de la DS 5 n’a pas été une surprise, Hollande souhaitant définitivement trancher avec l’ère Sarkozy, et ce même s’il a continué à utiliser la Citroën C6 noire qui lui avait été attribuée. Cette DS 5 est en effet le seul modèle qui, en 2012, cumulait les qualités suivantes : le véhicule a été conçu et est assemblé en France, il dispose d’une motorisation hybride (combinant un bloc électrique et un moteur diesel) et il était alors supposé signer le retour de l'Hexagone dans l’automobile de luxe, tout en témoignant de l’entrée du pays dans les technologies automobiles vertes.

Citroën DS5 présidentielle François Hollande
Citroën DS5 présidentielle François Hollande

Les exigences de l’Élysée une fois prises en compte par PSA, dix ingénieurs ont été chargés de mener le projet à bien entre la fin du deuxième tour et l’investiture du président, soit à peine plus d’une semaine ! Une petite centaine d’heures ont ainsi été nécessaires, principalement pour transformer la toiture vitrée en un toit ouvrant intégral. Une capote reprenant le logo DS qui se replie en accordéon a été retenue au détriment d’une capote rigide, trop complexe à installer sur ce modèle. Le tout a été réalisé en interne, par une équipe spécialement dédiée au projet.

Lire aussi : DS 7 Crossback - Bientôt en tournée dans toute la France

Citroën a également fait appel à des sous-traitants, notamment pour ce qui est de la sécurisation du véhicule. La DS 5 Hybrid4 n’a néanmoins jamais intégré le parc automobile de l’Élysée. Véhicule d’apparat pour le nouveau président et vitrine technologique pour le constructeur, le modèle est rapidement retourné chez Citroën. Des sorties ne sont bien entendu pas exclues dans le futur. En effet, cette DS 5 pourrait bel et bien servir à véhiculer le ou la prochain(e) président(e) lors de son investiture.

Le remplacement de la SM Présidentielle de Pompidou par la très médiatisée Peugeot 604 de Valéry Giscard d’Estaing fut en quelque sorte le chant du cygne de la carrosserie française. Depuis, le parc automobile de l’Élysée ne se compose plus que de modèles de grande série, certes quelque peu modifiés, mais qui n’ont plus rien à voir avec les véhicules sur-mesure qui étaient commandés par les Présidents de la République au siècle dernier.

Citroën DS5 Hybrid4 François Hollande