La Scuderia Cameron Glickenhaus, habituée du Ring, a un enjeu de plus sur les épaules, celui de lancer sa voiture de route.

G.N., Nürburgring - Ce week-end vont se dérouler les 24 Heures du Nürburgring. Course majeure d'Endurance en Allemagne, où se retrouvent les meilleures GT3, avec Porsche, Lamborghini, Audi, Bentley… la piste de l'Eifel accueille aussi une "locale" de l'étape, la SCG-003, de l'écurie Glickenhaus.

Lire aussi:

L'histoire de cette écurie est à mettre au crédit de Jim Glickenhaus, industriel américain qui avait fait recarrosser sa Ferrari Enzo en Ferrari P4. L'histoire s'était ensuite poursuivie avec une version course de cette P4, qui depuis, a donné la SCG-003, voiture produite ex nihilo par ce qui est désormais la marque de Jim Glickenhaus, la Scuderia Cameron Glickenhaus.

SCG003C
Jim Glickenhaus

S'il existe une version course de la SCG 003, la marque a présenté à Genève, cette année, la version de série. Une étape importante qui change le rapport de l'équipe à la course, désormais constructeur de voitures de sport. D'autant "qu'il existe de nombreuses connexions entre la voiture de série et la voiture de course", a expliqué Jim Glickenhaus peu avant la première séance d'essais des 24 Heures du Nürburgring.

2017 SCG 003S
2017 SCG 003S
2017 SCG 003S

"La voiture de série est une auto merveilleuse, et qui va devenir une vraie voiture pour la route, avec son moteur BMW de 4,4 litres. C'est une auto très performante."

"Il existe de nombreuses connexions entre la voiture de série et la voiture de course."

Jim Glickenhaus

Une performance qui se retrouve évidemment sur la voiture de compétition, équipée elle d'un V6 de 3,5 litres. "Je pense que la voiture a parcouru un long chemin et est devenue vraiment rapide. Lors de la course de qualifications, on a vu à quel point nous étions rapides. Nous essayons de développer un nouveau système de freinage plus léger. Il ne fonctionne pas comme nous le voulons et nous avons dû faire marche arrière."

Néanmoins, ces ennuis techniques semblent derrière désormais. "Nous nous sentons bien, la voiture est rapide." L'homme sait aussi à quel point le Ring est parfois dur, et préfère rester humble avant la course : "Absolument, nous sommes rapides pour le moment. Nous verrons où nous sommes, car dans le sport automobile, vous n'obtenez que ce que vous méritez. Nous sommes plutôt sûrs de nous."

2017 Glickenhaus SCG003C

Une GT4 pour la suite ?

De quoi lancer quelques objectifs : "Je pense que nous pouvons faire la pole, je pense que nous pouvons gagner. C'est vraiment dur quand on a deux voitures, par rapport à Porsche, Audi, Mercedes qui ont quinze voitures…" Une victoire dans l'Enfer Vert serait cependant un excellent signe pour la nouvelle marque : "C'est notre objectif. Vous savez, en course automobile, tout peut arriver. Mais je suis réellement optimiste pour cette course. C'est important car nous travaillons sur la voiture de série, nous essayons de lancer la production aux États-Unis."

SCG003C

Jim Glickenhaus sait aussi que la compétition demeure importante pour la mise en place de sa marque. Ferrari a construit sa réputation sur la compétition, tout comme Porsche ou Jaguar. Sans oublier une stratégie commerciale maligne : proposer un panel de voitures de différents prix, comme fait à Maranello. "À l'avenir, on pourrait envisager de venir avec une voiture moins chère", confie Jim Glickenhaus à Motor1.com. "Peut-être une GT4 ou un modèle similaire." Une voiture très chère, et un modèle plus abordable, "c'est ce que Ferrari fait avec la LaFerrari et la 488. Je pense que c'est une solution intéressante pour le futur." Et qui se verrait bien partir sur de bonnes bases, sur la piste de la Nordschleife.

Lire aussi:

Scuderia Cameron Glickenhaus SCG003C