Tout savoir sur la nouvelle Audi A8 millésime 2017 !

Cette fois-ci, c'est la bonne : après une longue série de teasers, Audi vient de dévoiler la nouvelle et quatrième génération de son vaisseau amiral, l'A8. C'est à l'occasion d'un sommet se tenant à Barcelone que la firme aux anneaux a présenté la limousine, rivale des BMW Série 7 et autres Mercedes Classe S, fraîchement restylée. 

Esthétiquement, la nouvelle A8 augmente légèrement ses proportions par rapport à son aînée, apparue en 2010. De 5,13 mètres, elle passe à 5,17 mètres. La version longue, l'A8 L, augmente même son empattement de 13 centimètres ! Construite sur une structure ASF, pour Audi Space Frame, revue et corrigée, l'aluminium est désormais mêlé à du magnésium, de l'acier ou encore du CFRP, un matériau mêlant fibre de carbone et polymère. Un gage de rigidité. 

2018 Audi A8
2018 Audi A8

Lire aussi:

Le look aussi évolue, et n'est pas sans rappeler les derniers concepts Prologue en date. Ce qui permet à cette grosse limousine de paraître moins massive. Quant à son identité, elle s'exprime notamment via de nouveaux attributs lumineux à l'avant comme à l'arrière. On parle ici de nouveaux phares HD Matrix LED à l'avant, et de feux à technologie OLED, avec animations inédites quand l'on s'approche ou l'on s'éloigne du véhicule.

2018 Audi A8

Voiture de maître

À l'intérieur, c'est un véritable salon roulant. Avec encore plus de place que sur l'A8 précédente. Et en bonne limousine, Audi a notamment réservé une place de choix à celui ou celle qui s'installera sur la place arrière droit. On peut se faire masser mais aussi réchauffer les pieds (!), une lampe d'appoint à technologie HD Matrix... et puis il y a cette tablette tactile intégrée à l'accoudoir central, amovible, qui permettra de contrôler l'ensemble des fonctions de la voiture.

2018 Audi A8
2018 Audi A8

Pour le reste, le design de cet habitacle de l'Audi A8 est des plus épurés. Pas de boutons, ou très peu. Et des écrans pour tout voir ou tout contrôler. Un écran de 10,1 pouces presque invisible quand le contact n'est pas mis, en finition noir "glossy", permet de contrôler l'infordivertissement. Comme la navigation, qui s'offre par ailleurs une fonction d'apprentissage automatique en comprenant l'itinéraire qui vient d'être parcouru. Et puis il y a une second écran permettant de contrôler tout ce qui touche aux fonctions de confort de la voiture. Sans oublier l'inévitable Virtual Cockpit, qui remplace l'ensemble des compteurs derrière le volant, et qui offre désormais une résolution HD en 1920x720 pixels.

Nouveau pas vers l'autonome

Cette nouvelle génération d'Audi A8 a été développée dès le départ pour recevoir des technologies de conduite autonome. Ce qui ne dispense toujours pas de devoir rester derrière le volant ! Un bouton sur la console centrale permet par exemple d'engager le système AI traffic jam permettant à la voiture de s'en tirer toute seule dans les bouchons, et ce jusqu'à 60 km/h. Démarrage, accélération, direction et freinage, l'Audi A8 peut tout faire toute seule. Et la firme d'Ingolstadt de préciser en plus que selon les lois de votre pays, vous pouvez enlever les mains du volant, et même vous divertir en regardant la TV par exemple. Un système qui se base sur une caméra 360° , des radars, une caméra, des capteurs ultrasoniques, et même, pour la première fois sur une automobile, un scanner laser. Et comme chez Tesla, si tout ne peut pas encore être exploité au maximum, en fonction des lois sur la conduite autonome adoptées par chaque pays, Audi pourra les actionner au fur et à mesure de leur évolution.

À noter que la nouvelle Audi A8 peut également se garer toute seule grâce aux fonctions Audi AI remote parking pilot et Audi AI remote garage, pourvu que la manoeuvriez de l'extérieur, via votre smartphone. Une fois garée, la voiture s'éteint toute seule.

2018 Audi A8

De l'hybride, et un W12 !

Côté motorisations aussi il y a du neuf sur cette nouvelle Audi A8. On trouve deux V6 3.0 litres, l'un essence, en TFSI, l'autre diesel en TDI, développant respectivement 340 et 286 chevaux. Deux 8 cylindres arriveront par la suite. On retrouve le 4.0 TDI du SQ7, développant 435 chevaux, et un 4.0 TFSI de 460 chevaux. Enfin, tout en haut de la gamme, le W12 6.0 litres a été confirmé.

À noter que toutes ces motorisations embarquent une "micro-hybridation", ou "hybridation légère" (VEHL, véhicule électrique à hybridation légère), avec un réseau électrique de 48V, jouant sur l'alternateur, permettant notamment d'optimiser les phases de démarrage en délivrant du couple supplémentaire. Voire même de rouler en roue libre et moteur éteint. De quoi, selon Audi, gagner jusqu'à 0,7 litres aux 100 km en consommation.

Sans oublier un moteur hybride qui arrivera encore ultérieurement, avec le V6 3.0 TFSI accouplé à un moteur électrique, pour une puissance cumulée de 449 chevaux. Elle pourra rouler jusqu'à 50 km en mode zéro émission, et être rechargée par induction en optant pour une borne de recharge optionnelle, à mettre sur le sol de votre garage.

La nouvelle Audi A8 embarque évidemment les quatre roues motrices quattro, qui sont désormais également directrices. Et puis il y a cette nouvelle suspension baptisée Audi AI active suspension qui lit la route et permet de relever ou abaisser individuellement chaque suspension on fonction de son état.

Direction Francfort

Produite dans l'usine de Neckarsulm, en Allemagne, la nouvelle génération d'Audi A8, et l'A8 L, sera présentée au public en septembre au salon de Francfort. Avant d'arriver sur le marché dès le dernier trimestre 2017. En attendant les tarifs français, voici les tarifs du marché allemand : à partir de 90'600 euros pour l'A8, et 94'100 euros pour l'A8 L.

2018 Audi A8