Bugatti, Hispano, Delage, Delahaye sont mises en avant à Mulhouse.

G.N., Mulhouse - Avant la deuxième guerre mondiale, les voitures de prestige étaient légion en France. Il faut dire que l'Hexagone possédait un vaste panel de marques de luxe, entretenant une tradition entamée dès l'invention de l'automobile, au début du siècle. Succédant à De Dion Bouton, Lorraine-Dietrich ou Panhard et Levassor, Delage, Bugatti, Talbot-Lagot, Delahaye ont été les marques françaises les plus en vue des années 1930, combinant succès sportifs et réussites industrielles.

Collection Schlumpf - Les voitures de prestige françaises
Collection Schlumpf - Les voitures de prestige françaises
Collection Schlumpf - Les voitures de prestige françaises

Ainsi, dans les années 1930, ce sont les Delage D6, Delahaye 135 et Bugatti 57 qui sont sous le feu des projecteurs, s'imposant notamment au Mans, en Grand Prix, mais aussi lors des concours d'élégance. Pendant ce temps, d'autres marques font aussi du luxe une spécialité. C'est le cas de Renault, avec sa 40CV, ou Peugeot. Cependant, la période de l'après-guerre sera plus compliquée pour les marques françaises.

Lire aussi:

Si Simca poursuit dans le luxe un temps, Delage, Delahaye et Bugatti vont disparaître. Facel Vega tentera de relancer l'intérêt français pour le haut de gamme dans les années 1950, mais l'aventure tournera court, de même que la Monica, ou la Citroën SM, dans les années 1970. 

Du prestige à la Française que le Musée national de l'Automobile, à Mulhouse, vous propose de découvrir, grâce à la superbe collection Schlumpf.

Découvrez la Delage 15-S-8 Championne du monde en 1927 !

Collection Schlumpf - Les voitures de prestige françaises