Aux grands maux les grands remèdes !

Les soupçons de la Justice allemande envers le groupe Daimler semblent avoir eu un impact sur la politique de ce dernier concernant les moteurs diesel. Le KBA (office fédéral des Transports, en Allemagne) enquête sur des suspicions de violation des réglementations sur les émissions de la part des producteurs allemands, et Daimler est visé par cette enquête.

Lire aussi:

Si le Groupe, propriétaire de Mercedes et Smart, s'est défendu face au KBA, la semaine dernière, de toute installation de dispositifs illégaux dans ses moteurs diesel, il semble entamer une nouvelle approche par rapport à ces moteurs en question. La direction du groupe a en effet annoncé, ce mardi 18 juillet, la mise en place d'un plan de rappel volontaire de 3 millions de ses voitures, pour un coût de 220 millions d'euros. Le principe de ce rappel consiste en une mise à jour des voitures afin de réduire les émissions d'oxyde d'azote. Par la suite, la mise en place rapide d'une nouvelle gamme de moteurs diesel est prévue.

"Le débat public sur les moteurs diesel crée de l'incertitude", a déclaré Dieter Zetsche, PDG de Daimler, dans un communiqué. "Nous avons donc décidé de prendre des mesures supplémentaires pour rassurer les conducteurs des voitures diesel et renforcer la confiance dans la technologie diesel."

Lire aussi:

Ces mesures vont toucher l'ensemble des moteurs respectant les normes Euro 5 et 6, ainsi que le dernier quatre cylindres diesel de la marque, l'OM 654, lancé sur la Mercedes Classe E en 2016. À noter que les propriétaires de voitures visées seront contactés directement, et qu'aucun frais ne leur sera facturé !

Faites partie de quelque chose de grand