E28, E34, E39, E60, F10 et bientôt... F90.

La BMW M5 est ce que l’on appelle une icône dans le monde de l’automobile. Voilà plus de 30 ans que la sportive bavaroise fait des émules, et ce n’est pas prêt de s’arrêter, avec l’arrivée de la nouvelle monture dans les jours à venir. Mais avant de découvrir la nouvelle BMW M5 F90, revenons quelques années auparavant, pour en apprendre davantage sur cette sportive hors norme. 

BMW M5 contre BMW M535i

Tout a commencé dans les années 80. BMW, avec la complicité de sa filiale sportive BMW Motorsport GmbH, travaillent sur une version sportive de la BMW Série 5 E12. La première BMW Série 5 à recevoir le fameux blason M n’est pas la M5, mais la M535i ! Cette BMW M535i E12 offre un look plus sportif, mais surtout, quelques équidés supplémentaires. Elle affiche 218 ch grâce à son moteur 3,5 litres.

Quelques années plus tard, BMW renouvelle sa Série 5 avec la génération des E28. Comme pour la première version, BMW Motorsport GmbH décline la Série 5 en berline sportive avec la présentation en 1984 de la M535i E28. Offrant seulement 218 ch, le constructeur décide une année plus tard d'augmenter la puissance de sa berline. C’est en 1985 que la première BMW M5 voit le jour ! Sous son capot, on retrouve le moteur de la BMW M1, le six cylindres en ligne développant 286 ch.

 

Bien que la BMW M5 E28 soit esthétiquement plus sage que la BMW M535i E28, ses performances elles, n’ont plus rien à voir. La sportive parcourt le 0 à 100 km/h en 6,5 secondes et atteint les 245 km/h en vitesse de pointe. Produite jusqu’en 1987, la BMW M5 E28 ne sera vendue qu’à 2200 exemplaires, ce qui est très maigre par rapport à la BMW M535i, écoulée à plus de 10'000 exemplaires. Ceci dit, grâce à ses atouts sportifs, la BMW M5 E28 se fait rapidement un nom : la saga peut commencer. 

BMW M5 E34: la machine se met en route

En août 1988, BMW présente la seconde génération des BMW M5. Côté look, la BMW M5 E34 bénéficie des fameux blasons M à l’avant et à l’arrière, des jantes de 17 pouces et d'une double sortie d’échappement à l’arrière. La puissance de la BMW M5 grimpe logiquement, grâce à un moteur 6 cylindres en ligne revu pour l’occasion, la M5 E34 affiche 315 ch. La sportive abat le 0 à 100 km/h en 6,2 secondes et atteint les 250 km/h en vitesse de pointe.

 

Quelques années plus tard, la BMW M5 E34 passe du 3,6 litres au 3,8 litres, ce qui lui permet de développer quelque 340 ch et de franchir les 100 km/h en 5,9 secondes : une vraie bombe à cette époque ! Pour encore plus de sportivité, BMW a commercialisé le "Nürburgring suspension package". Ce pack comprenait une barre antiroulis plus large, des pneus de 255/40 à l’arrière, une direction sport à démultiplication variable, ainsi que la possibilité de réguler la fermeté des suspensions. C’est d’ailleurs avec cette génération que la version Touring voit le jour. De 1988 à 1995, BMW a écoulé 12'000 unités de sa M5 dont 900 versions Touring.

BMW M5 E39: la sportive devient très populaire 

À l’automne 1998, la troisième génération est révélée au public après trois longues années d'absence. Contre toute attente, la BMW M5 E39 abandonne le moteur six cylindres en ligne. Elle accueille un moteur V8 de 4,9 litres de cylindrée développant 400 ch. Cette BMW M5 E39 emprunte quelques éléments esthétiques à la BMW Z4, présentée quelques années auparavant.

 

Diaboliquement plus puissante et plus agressive, la BMW M5 E39 abat le jeu du 0 à 100 km/h en 5,3 secondes et peut atteindre les 250 km/h en vitesse pointe (vitesse limitée électroniquement). De nombreuses technologies étaient empruntées à la BMW M3 comme le verrouillage du différentiel ou le système d’alimentation du moteur en huile.

Cette BMW M5 E39 a fait beaucoup d’heureux et a su attirer de nouveaux clients. D’ailleurs, jusqu’en 2003, 20'500 clients ont signé le bon d’achat pour rouler à bord de cette berline aux performances d’une quasi supercar.

BMW M5 E60: on ne l'arrête plus  

En 2005, BMW pousse le vice encore plus loin. Les ingénieurs pensaient peut-être que le moteur V8 n’était pas assez puissant, que 400 chevaux sur une berline ne suffisaient pas. Bingo, il fallait donc proposer plus de puissance ! La BMW M5 E60 reçoit alors un moteur V10 qui continue, jusqu’à aujourd’hui, à faire le bonheur des bimmers. D’ailleurs, cette génération des BMW M5 est considérée comme étant l’une des plus mélodieuses, jugez par vous-même.

Concernant ce fameux moteur V10, il a été élu meilleur moteur de l’année en 2005 et en 2006, rien que ça ! Avec 507 ch et 520 Nm de couple, la BMW M5 E60 arrache littéralement le sol et fait un bond en avant par rapport à sa prédécesseur. Elle ne réclame que 4,7 petites secondes pour atteindre les 100 km/h et seulement 15 secondes pour franchir les 200 km/h.

 

À cette époque, BMW a mis les bouchées doubles en offrant à sa M5, une boîte robotisée à sept rapports, un autobloquant M variable ainsi qu’un bouton au niveau permettant de délivrer toute la puissance du moteur. Dans le cas contraire, et sans activation de ce bouton, la BMW M5 E60 délivre 400 ch et offre un meilleur agrément de conduite à son conducteur. La BMW M5 E60 fut un succès, dépassant même les prévisions du constructeur bavarois. Cette génération s’est vendue à 20'548 exemplaires, dont 1025 Touring.

BMW M5 F10: l'heure du downsizing

Les époques changent et BMW doit s’adapter. Avec les normes écologiques, BMW doit malheureusement abandonner son moteur V10 et se contenter d’un V8. Pour sa cinquième génération, la BMW M5 reçoit donc un moteur 4,4 litres V8 bi-turbo développant tout de même, 560 ch. Grâce à une suralimentation, la BMW M5 F10 revendique 680 Nm de couple et avale le 0 à 100 km/h en 4,4 secondes. Cette génération est propulsée par une boite à double embrayage à sept rapports.

 

En 2014 et 2015, BMW dévoile les packs Competition visant à améliorer les performances de la berline. Ces packs modifient le réglage du châssis et du moteur qui développe dorénavant 575 ch. Pour la première fois, BMW relève le seuil concernant la vitesse maximale, elle peut désormais atteindre les 305 km/h. Afin de fêter ses 30 bougies, BMW a commercialisé la M5 30 Jähre produite à uniquement 300 exemplaires et dont la puissance a été portée à 600 ch.

BMW M5 F90: l'histoire continue

 

La BMW M5 F90 sera présente au salon de Francfort. Cependant, BMW compte dévoiler quelques images de sa sportive en ce mois d'août, afin de monter un peu plus la température. Cette sixième génération sera mue par un moteur V8 bi-turbo affichant 600 ch et un 0 à 100 km/h en 3,5 secondes. Le V8 sera associé à une transmission intégrale à huit rapports et qui peut à la demande, passer de deux à quatre roues motrices. Cette nouvelle sportive pourrait devenir la berline la plus rapide et la plus efficace du moment !

Lire aussi :

Evolution de la BMW M5