Mann+Hummel, une société allemande, présente à Francfort un système de filtre à particules pour les freins à disque.

Depuis quelques années, la chasse aux particules est ouverte et les moteurs thermiques en sont les premiers concernés. Cependant, on a tendance à oublier que les particules fines ne sont pas seulement issues des moteurs. D'autres composants directement liés aux voitures peuvent aussi engendrer des particules, notamment les systèmes de freinage. Les études démontrent même que les particules émises par les freins et les pneumatiques sont largement supérieures à celles émises par les moteurs thermiques. En France, on estime qu’un véhicule rejette environ 30 mg/km de particules fines liées aux freins. À titre de comparaison, un moteur Euro VI est – normalement – limité à 4,5 mg/km.

Lire aussi :

À l'occasion du salon de Francfort, l'entreprise allemande Mann+Hummel présente un système de filtre à particules dédié aux freins à disque. Selon la société germanique, ce système permet de filtrer toutes les particules fines émises par une phase de freinage sans pour autant en altérer les performances. Le système est en soi assez "simple", il s'agit d'une sorte de coffre qui vient se placer en aval de l'étrier permettant ainsi de récupérer les particules.

Lire aussi :

Mann+Hummel annonce que ce système pourra être adapté en seconde monte, sur des modèles déjà existants. Plusieurs questions subsistent en revanche : Ce système n'entraînera-t-il pas de surchauffe ? La purge du système de freinage ne sera-t-elle pas plus compliquée ? Mann+Hummel précise dans ces deux cas que ce filtre à particules n'engendrera pas de complications. Mieux encore, il pourrait même être applicable aux bus, aux métros et aux trains.

Source : Mann+Hummel