Un partenariat pourrait être envisagé à l'avenir.

On le sait, certaines grandes entreprises mondiales se luttent d'ores et déjà une lutte sans merci dans la course à la vente de leurs technologies en matière de conduite autonome. Nous ne vous apprendrons certainement pas que Google se tient évidemment prêt, mais Uber ne compte pas se laisser faire.

C'est ainsi que le quotidien financier japonais Nikkei évoque un rapprochement entre le géant Toyota et Uber. L'objectif de la société américaine est clair : vendre sa technologie au groupe Toyota et installer son système de conduite autonome dans un véhicule japonais le plus vite possible.

Toyota e-Palette

Pourtant, Toyota avait déjà annoncé un investissement de plus 2,3 milliards d'euros dans une coentreprise déployée en faveur de la conduite autonome, en compagnie de Denso et Aisin Seki. Mais, en vérité, il n'y aurait aucune contradiction sous-jacente : le constructeur asiatique pourrait utiliser des technologies Uber venant compléter ses développements en compagnie d'autres partenaires.

Pour l'heure, le responsable du Toyota Research Institute dédié à l'intelligence artificielle - et donc à la conduite autonome - Gill Pratt, aurait rencontré en compagnie d'autres pontes de Toyota, le PDG d'Uber Dara Khosrowshahi. Les discussions ont apparemment eu lieu au centre de recherche et développement de la société américaine, en Californie.

Lire aussi: