Les deux géants asiatiques bientôt partenaires ?

Si vous suivez avec assiduité l'actualité automobile, vous avez très certainement déjà entendu parlé de Geely, le géant chinois propriétaire de Volvo, Lotus, Lynk&Co ou encore Proton. C'est d'ailleurs en parti grâce aux fonds injectés par Geely que Volvo possède aujourd'hui une gamme bien plus séduisante et peut se permettre sans aucun complexe de concurrencer les trois géants allemands. Mais aujourd'hui, ce n'est pas la firme suédoise qui est à l'honneur mais plutôt Toyota. En effet, la firme japonaise serait en pourparler avec Geely concernant les motorisations hybrides.

Lire aussi

Pionnier dans le domaine, Toyota est aujourd'hui le leader incontesté dans le secteur de l'hybridation. Un joli coup de la part de la marque japonaise qui a su anticiper les problèmes environnementaux et les différentes contraintes gouvernementales qui allaient venir peu à peu gangréner le secteur automobile. Quoi qu'il en soit, Toyota et Geely auraient pour ambition de partager un fournisseur de batteries chinois afin de réaliser des économies d'échelle non négligeables. 

Si Toyota est déjà solidement installé dans le domaine de l'hybridation, Geely commence peu à peu aussi à faire son trou, notamment avec Volvo qui bénéficie de modèles hybrides. Plus tard, toujours avec Volvo mais aussi avec Polestar, Geely proposera également des déclinaisons 100 % électriques. La relance de Lotus pourrait aussi inciter Geely à s'approvisionner en batteries puisque le petit constructeur britannique ne devrait pas faire l'impasse sur l'électrique. Même si tous les détails concernant ces discussions ne sont pas encore connus, Toyota et Geely pourraient aussi s'associer concernant le développement d'une nouvelle motorisation hybride essence.