La marque préfère se concentrer sur les SUV.

Produite depuis 2014 à Barcelone, la Nissan Pulsar n'est pas franchement le succès commercial escompté. En 2017, Nissan a vendu 25'000 Pulsar en Europe, ce qui la place très loin de ses principales concurrentes, à savoir la Volkswagen Golf (quasiment 400'000 unités vendues en Europe) ou encore l'Opel Astra et la Peugeot 308. Pourtant, la Pulsar est arrivée sur un marché compétitif avec des arguments de poids comme une bonne habitabilité, des prix compétitifs et des moteurs peu gourmands, notamment le diesel.

Lire aussi

La marque précise avoir stoppé la production afin de se concentrer davantage sur les SUV. Une politique qui devrait payer puisque, malgré son âge vieillissant, le Qashqai continue de bien se vendre, même si la concurrence se fait de plus en plus féroce. L'auto, toujours sur le configurateur de la marque, est toujours disponible en concession dans la limite des stocks disponibles. Comprenez par là que, malgré l'arrêt de la production, de nombreux modèles aux configurations multiples sont encore disponibles sur parc.

Selon nos confrères d'Autocar, la Nissan Pulsar ne sera pas remplacée, du moins pas de sitôt. Pour rappel, il aura fallu attendre huit ans avant que l'Almera, disparue en 2006, voit sa remplaçante arrivée. Nissan tentera peut-être une nouvelle incursion d'ici quelques années avec un modèle hybride ou électrique. En attendant, Nissan n'a pas vraiment déserté le segment des compactes puisque la nouvelle Nissan Leaf, une voiture 100 % électrique, vient d'être renouvelée. Elle reste toutefois plus grande que les Volkswagen Golf et Peugeot 308, les deux stars du segment, puisque si ces deux dernières mesurent 4,25 mètres, la Nissan Leaf revendique une longueur de 4,49 mètres, soit 24 centimètres de plus, ce qui est loin d'être négligeable, notamment en utilisation urbaine.

Source : Autocar