En cas de disparition, Mercedes pourrait lancer une "baby benz".

Du haut de ses vingt ans, la marque Smart peut se vanter d'être aujourd'hui bien implantée sur le marché automobile. Pourtant, d'après le média Automobile Magazine, Daimler pourrait faire le choix de la supprimer de son catalogue, en 2026 ou un peu plus tard.

Cette réflexion serait motivée par le fait que Renault ne souhaiterait pas prolonger son partenariat avec Smart au-delà de la Twingo actuelle qui, pour rappel, partage à peu près tout avec la Forfour (plateforme et moteurs, notamment). Le salut de Smart pourrait venir d'un autre partenaire, mais lequel ? Certains avancent le nom du chinois Geely, mais rien n'est sûr pour le moment. 

En cas d'issue défavorable pour Smart, Mercedes pourrait s'autoriser à lancer un modèle plus compact que la Classe A, quelque chose de comparable à une Audi A1 par exemple, qui serait nommé "Classe U" (U pour Urban et Universal). La firme à l'étoile se déciderait en 2021, quand viendrait le moment de penser à une nouvelle Classe A, qui reposerait sur une plateforme modulaire dite MX1. En cas de feu vert, la "baby Benz" née sur les cendres de Smart reprendrait elle aussi cette base, compatible avec tout type de motorisations (thermique, hybride rechargeable ou électrique). Elle serait déclinée en de multiples versions répondant aux différents besoins des automobilistes urbains.

Quoi qu'il en soit, Smart va poursuivre l'aventure à court terme pour devenir un constructeur 100 % électrique. La marque l'est déjà en Amérique du Nord et en Norvège depuis 2017, et le deviendra en Europe à partir de 2020.

Source : Automobile Magazine