Le calme est semble-t-il revenu à Lieusaint.

Lieusaint est en train de gagner son bras de fer face à Waze. Cette ville de 12'000 âmes située dans le département de Seine-et-marne est en effet parvenue à réduire significativement le nombre d'automobilistes empruntant ses rues sur les conseils de l'application. 

Depuis des mois, Waze proposait à des conducteurs franciliens de suivre un itinéraire passant par Lieusaint afin d'éviter les bouchons. Avec toutes les conséquences néfastes que cela comportait pour les habitants de la ville : hausse des nuisances sonores et de la pollution, risques d'accidents plus élevés, etc. Pour contrer ce phénomène, le maire a mis en place une série de mesures visant à ralentir la circulation et donc à rendre le passage dans sa commune plus laborieux. Il a par exemple installé six feux tricolores et fait passer de nombreuses rues à sens unique. Et le résultat est à la hauteur de ses attentes puisque, selon ses propres dires, "le trafic a baissé de 40 à 50 %" depuis le début de son intervention en juin 2018.

Mieux encore, l'application Waze a fini par proposer un nouveau trajet évitant les rues dans lesquelles se trouvent les écoles et celles traversant des quartiers résidentiels.

Le maire ne compte toutefois pas s'arrêter si bon chemin, puisqu'il projette de faire baisser la limite de vitesse à 30 km/h dans la plupart des rues de sa ville. Le calme semble donc durablement de retour à Lieusaint, mais certains habitants craignent désormais une nouvelle chose : que la police municipale s'appuie sur ces zones limitées à 30 km/h pour multiplier les contrôles de vitesse et les amendes qui les accompagnent bien souvent.

Source : Le Parisien