Du plomb dans l'aile pour le projet Titan ?

Firme incontournable dans le domaine de la téléphonie et de l'informatique, Apple travaille depuis quelques mois sur une voiture autonome, à l'image de ce que fait Google, pour proposer à terme un service similaire à la flotte Waymo opérée aujourd'hui par le géant du web. Si la flotte de voiture autonomes de la marque de Cupertino était déjà conséquente, il s'avère aujourd'hui que le projet lui-même va surement ralentir.

En effet, le média CNBC a mis la main sur un mémo de la marque qui officialise le renvoi de 200 personnes en lien avec le projet Titan, celui dédié aux voitures autonomes. Les rumeurs faisaient état depuis quelques jours de ce risque de licenciement massif, et c'est désormais confirmé avec cette note, tempérée par le PDG de la marque, Tim Cook.

Ce dernier a assuré que l'importance du projet n'est pas calculée par rapport aux embauches liées au secteur de l'automobile autonome, mais ce discours tend surtout à rassurer les investisseurs. De son côté, Apple a également essayé de minimiser l'impact de ces licenciements sur le projet, mais aussi sur les personnes concernées : "Nous avons une équipe incroyablement talentueuse travaillant sur les systèmes autonomes et les technologies associées chez Apple."

"Alors que l’équipe concentre son travail sur plusieurs domaines clés pour 2019, certains groupes sont déplacés vers des projets situés dans d’autres parties de la société, où ils soutiendront l’apprentissage machine et d’autres initiatives, dans l’ensemble d’Apple. Nous continuons de croire que les systèmes autonomes offrent d’énormes possibilités, que Apple dispose de capacités uniques pour apporter sa contribution et qu’il s’agit du projet d’apprentissage automatique le plus ambitieux de tous les temps."

Reste alors à voir quel sera la suite de ce fameux projet Titan, d'autant que la marque doit aussi faire face, pour la première fois de son existence, à des chiffres de vente en baisse. Les principaux produits concernés sont les iPhone, les produits les plus importants de sa gamme, et il se pourrait que la firme fondée par Steve Jobs se recentre davantage sur ses domaines de prédilection, plutôt que de risquer une diversification qui porterait atteinte à ses résultats globaux.

 

L'Autopilot de Tesla, un système semi-autonome

'