Des défaillances pourraient conduire à des fuites de carburant au sein du compartiment moteur.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille pour les constructeurs automobiles. Si Volvo peut se targuer d'aller de mieux en mieux avec des ventes en augmentation constante, il n'empêche qu'il faut parfois repasser par la case rappel. C'est effectivement le cas aujourd'hui puisque la firme suédoise vient d'émettre un rappel mondial pour 219'000 véhicules. La cause ? Une petite fragilité au niveau des conduits de carburant au sein du compartiment moteur. Ce défaut de tuyauterie peut être à l'origine de fuites d'après le porte-parole de la marque. Volvo va donc, à titre préventif, contrôler onze modèles équipés de moteur diesel commercialisés entre 2015 et 2016. Les SUV Volvo XC60 et XC90 sont notamment concernés.

Pour le moment, aucun incident n'a encore été signalé selon les dires de la marque. Les clients seront contactés individuellement par courrier afin de les inviter à se mettre en relation sans tarder avec leur concessionnaire le plus proche pour rectifier ce défaut. Volvo annonce que 37'000 voitures vont être rappelées en Suède, le fief de la firme, 31'000 au Royaume-Uni et 26'000 en Allemagne. Les détails concernant les autres marchés, dont la France, n'ont pas été précisés par la marque. Ce petit souci ne devrait pas entacher la formidable ascension de Volvo depuis 2010 et son rachat par l'entreprise chinoise Geely aux américains de chez Ford.
'