Pour la première fois de son histoire, la marque suédoise a vendu plus de 600'000 véhicules en un an.

Pour Volvo, la phase de croissance entamée il y a quelque temps déjà s'est poursuivie en 2018. En effet, avec 642'253 véhicules immatriculés dans le monde (+12,4% par rapport à 2017), la marque suédoise enregistre un nouveau record pour la cinquième année consécutive. Jamais depuis sa création en 1927 elle n'avait passé le cap des 600'000 unités annuelles. 

Volvo peut se targuer de progresser sur tous les fronts. Aux États-Unis par exemple, le constructeur a vu ses ventes bondir de 20,6 % l'année dernière, à 98'263 unités. D'après lui, cette performance repose en grande partie sur le succès de ses SUV, et du XC60 particulier. Maintenant, il compte sur l'arrivée de la S60 made in USA pour gonfler encore un peu plus ses chiffres à l'avenir.

Essai Volvo XC60
2018 Volvo S60

En Chine, pays d'origine du groupe Geely qui détient Volvo, les ventes augmentent de 14,1% pour atteindre 130'593 unités. Les XC60 et S90 assemblés localement sont particulièrement populaires, nous dit-on.

Sur le continent européen, qui reste de loin son premier marché, Volvo a écoulé 317'838 véhicules l'année dernière, soit une hausse de 6,4%. "Les moteurs de cette solide performance sont le nouveau V60 et le XC40", assure la marque suédoise.

En dehors de ces trois grandes régions, Volvo a vendu 95'559 voitures, chiffre en hausse de 24% par rapport à l'année précédente.

Si l'on regarde la répartition par modèles maintenant, on s'aperçoit que le XC60 a été de loin la Volvo la plus populaire en 2018, avec 189'459 unités écoulées dans le monde. Suivent ensuite le XC90 et ses 94'182 immatriculations, puis le duo Volvo V40/V40 Cross Country vendu à 77'587 exemplaires. Le XC40 est quatrième et la S90 cinquième, avec des scores de respectivement 75'828 et 57'142 unités.