Les ventes ont progressé de 2,1%.

Après avoir baissé de 1,1% en janvier, le marché de l'automobile repart à la hausse en février. Au total, ce sont 172'438 véhicules qui ont été immatriculés dans l'Hexagone le mois dernier, soit une croissance de 2,1% à nombre de jours ouvrés identique par rapport à février 2018 (20 dans les deux cas).

Avec un total de 60'576 véhicules immatriculés, le groupe PSA enregistre une hausse significative de 10,7%. Peugeot progresse de 2,5% (31'784 exemplaires), Citroën de 20,1% (19'986 exemplaires), DS de 25,7% (1684 exemplaires) et Opel de 24,6% (7122 exemplaires). Le groupe Renault, lui, ne profite pas vraiment de ce rebond, avec une hausse limitée à 0,3%. Il dénombre en tout 40'440 ventes : 29'812 proviennent de Renault (-1,4%), 10'428 de Dacia (+3,4%) et 200 d'Alpine. Les deux groupes français représentent à eux seuls 58,59% des ventes. 

Les constructeurs étrangers enregistrent un recul de 3,3%, avec 71'415 immatriculations dénombrées. Les situations varient selon les protagonistes : les groupes FCA (-15,9%), BMW (-13,5%) et Jaguar Land Rover (-25,1%) sont à la peine, tout comme Nissan (-32,1%) et Ford (-7,7%). D'autres sont dans le vert comme Daimler (+8,4%) et Volkswagen AG (+2,8%), qui reste le premier groupe étranger. Volvo bondit de 44,5%.

Sur les deux premiers mois de 2019, le marché français des voitures particulières neuves est en hausse de 0,5% à nombre de jours ouvrés identique par rapport à la même période de 2018. Au total, 327'517 véhicules ont été immatriculés depuis le début de l'année.