La moitié des automobilistes le pensent !

Un sondage effectué auprès de 1000 automobilistes a révélé la piètre image que le public possède des jeux vidéo. En effet, 47 % des sondés ont estimé que l'environnement virtuel était responsable de la vision biaisée et dangereuse de la conduite de la part des jeunes conducteurs. Plus précisément, 40 % d'entre eux ont jugé que ces jeux rendaient "plus cool un mauvais comportement au volant".

Une accusation qui, par ailleurs, se monte à 33 % au sujet des films et séries TV, tandis que 39 % des personnes interrogées estiment que les conséquences d'une conduite déplacée sont rarement montrées sur les écrans. Une inquiétude logique si l'on tient compte des 29 % qui pensent que les films tels que la saga Fast and Furious influencent l'attitude des adolescents, et légitime puisque 60 % des 18-24 ans interrogés estiment que ce type de films donne une vision bien plus simpliste de la conduite d'une voiture.

"C'est inquiétant que les jeunes conducteurs soient influencés en croyant que la conduite dangereuse est cool et sans conséquence, sachant que leurs cerveaux ne voient pas forcément le risque comme le verraient des conducteurs plus vieux", a déclaré Sue Waterfield, directrice marketing de Young Driver, qui a fait ce sondage. "C'est pourquoi il est important d'apprendre aux jeunes personnes, dès le plus jeune âge, ce qu'est une conduite responsable, et comment le faire en toute sécurité. S'ils débutent à 17 ans et qu'ils ont été immergés dans une vision de voitures de sport en train de faire des cascades impossibles, il est évident que ça change leur conception de la conduite."

Forza Horizon 4 - Fortune Island
Capture de Forza Motorsport 7

De manière plus surprenante, 11 % des avis exprimés sont en faveur des jeux vidéo pour autoriser aux jeunes conducteurs de conduire comme ils le souhaitent dans un environnement sécurisé, et ainsi leur permettre d'être bien plus prudents une fois au volant dans des conditions réelles. Une chose est certaine, les jeunes automobilistes n'ont pas attendu les jeux vidéo pour être inconscients sur les routes, et l'exutoire qu'ils représentent pourrait en effet être utile. Nicola Morgan, un spécialiste des comportements adolescents, explique en tous cas que les jeunes pilotes feront passer leur envie d'adrénaline avant les considérations de sécurité.

"Le cerveau des adolescents est encore en développement, et ça continue durant la vingtaine", explique-t-il. "La dernière zone qui se développe est le cortex préfrontal, qui est le 'centre de contrôle' du cerveau, nécessaire pour des tâches telles que le self-control, la prise de décision, l'analyse du risque, et la possibilité de dire non. [...] S'ils ont un état d'esprit de prise de risque, ils privilégieront surement le frisson à la sécurité, et même si ce n'est pas volontaire, ils pourraient être davantage menés par la recherche de sensations que la raison."

Avec James Fossdyke

'