Et il est hybride !

D'ici 2025, l'Armée de Terre prévoit de régénérer 730 véhicules blindés légers dits VBL. À terme, ces VBL seront remplacés par les VBAE, autrement dit, les véhicules blindés d'aide à l'engagement. Les industriels se frottent les mains, et présentent chacun à leur tour leur véhicule en espérant conclure avec l'Armée de Terre. Il semblerait que le Scarabee soit le favori. 

Cet engin au design futuriste est commercialisé par Arquus, une société basée à Versailles et née de la fusion entre Renault Trucks Defense, Acmat et Panhard. Le Scarabee pèse près de huit tonnes (dont deux tonnes de charge utile), et embarque une tourelle, un lanceur MMP (missile moyenne portée), un canon court, etc. Le toit du Scarabee est modulable, il pourra donc être équipé d'autres types d'armement. 

Arquus Scarabee
Arquus Scarabee

L'Arquus Scarabee a deux moteurs, le premier est un diesel de 300 ch, tandis que le second est électrique et développe 103 ch. Ce moteur est alimenté par deux batteries, capables de récupérer l'énergie distillée lors des freinages. Tout comme nos voitures modernes, ce VBAE a plusieurs modes de conduite, dont le mode 100 % électrique qui permet d'évoluer en toute discrétion, en coupant complètement le moteur diesel. Les moteurs sont situés à l'arrière, et Arquus promet qu'il sera possible de les remplacer en moins de 45 min en cas de panne totale.

Le Scarabee sera amélioré au cours des prochaines années. Il pourra par exemple être largué à partir d'un avion, être amphibie grâce à une meilleure étanchéité des batteries et à l'herméticité totale des moteurs etc.