Toujours camouflé, et avec un snorchel !

Le Defender est mort, mais il va bientôt ressusciter. Land Rover travaille en effet depuis quelques mois déjà sur une nouvelle génération qui, si elle conservera l'esprit du modèle original, sera bien plus moderne. À l'approche de la présentation officielle, la marque anglaise intensifie la campagne de teasing. Sa dernière publication en date conte les aventures d'un prototype parti s'aventurer en Afrique, et plus précisément dans la région kenyane de Borena

Cette petite sortie avait en fait des visées bienfaitrices, au moins d'après le discours officiel de l'entreprise. En effet, le Defender était mis à disposition de Tusk, une association luttant pour la préservation de la faune africaine, qui l'a utilisé pour ses interventions en faveur des lions.

En plus d'être camouflé, le prototype utilisé présente la particularité d'être équipé d'une prise d'air de type snorkel. En moyenne, il a parcouru une centaine de kilomètres par jour. Durant sa mission, il a été amené à traverser des rivières, à tirer des remorques chargées, à s'aventurer sur des terrains particulièrement escarpés, etc. Bref, il a mené une vraie vie de Defender, difficile, harassante mais trépidante.

Land Rover Defender 2020 au Kenya
Land Rover Defender 2020 au Kenya

Land Rover, qui explique avoir récolté de nouvelles données durant cette sortie, en aura bientôt terminé avec le développement de cette nouveauté si importante. La firme britannique n'hésite pas à communiquer des photos de prototypes mais n'est pas très volubile quand il s'agit de donner des informations d'ordre technique. On sait toutefois que le prochain Defender disposera d'une moderne plateforme en aluminium, et on présume qu'il adoptera d'une façon ou d'une autre une forme d'hybridation. Le voile tombera définitivement avant la fin de l'année. La production sera assurée par une usine implantée à Nitra, en Slovaquie.

'

Galerie: 2020 Land Rover Defender tests au Kenya