Rudimentaire mais au charme fou...

Pour les propriétaires passionnés et les professionnels chevronnés de la conduite, la Land Rover Série I d'origine reste le meilleur véhicule tout-terrain que l'on puisse trouver sur le marché. Voici comment en obtenir un bon exemplaire.

Tarifs

  • A restaurer : 1'500€-8'500€
  • Bon état : 6'500-35'000€
  • Concours : 13'000€ et plus
  • Le plus cher aux enchères : 150'000€ (Winston Churchill's 86")
Land Rover Serie  I

Tour d'horizon

Caractère pratique ★★★★★★★★
Coûts d'exploitation ★★★★
Pièces de rechange ★★★★★
Accessibilité bricolage ★★★★★★★
Investissement ★★★★★★
Désirabilité ★★★★

A l'origine, les premiers modèles élaborés par Maurice et Spencer Wilks dans l'immédiat après-guerre étaient enregistrés comme véhicules agricoles, dont la force de traction permettait de manœuvrer divers engins de culture. Construits sur la base d'un châssis en caisson rigide pour un résistance maximale et couplés à une carrosserie "Birmabright" – alliage d'aluminium et de magnésium -, les véhicules Land Rover se sont rapidement forgés une réputation de longévité et de capacité inébranlable par le biais de diverses expéditions militaires à travers le monde.

Le point principal en ce qui concerne le Land Rover série I est de trouver un exemplaire n'ayant pas été (trop) maltraité. Avec une telle polyvalence au fil de ces nombreuses décennies, il est très fréquent que divers éléments principaux comme le moteur ou la transmissions ont fait l'objet de remplacement à la place des unités d'origine Rover. Certains exemplaires sont même devenus des engins destinés à des concours de trial (des compétitions de franchissements sur des parcours très difficiles), et certains de ceux-là ont ainsi subi l'implantation sous leur capot de moteur V8 Rover ou V6 Chevrolet. De manière générale, si vous ne constatez pas de fuite d'huile, c'est qu'il ne s'agit pas du moteur d'origine !

Land Rover Serie  I

Conduire un Land Rover de première génération sur une route demande un certain dévouement mais, bien que lent et plutôt capricieux, ce véhicule vous envoûtera par son charme. Le chauffage est principalement symbolique, et les niveaux de confort enfreignent… la législation de l'ONU au sujet de la torture, mais le sourire idiot qui apparaîtra sur votre visage alors que vous serez à son volant vous prouvera que vous avez bien dépensé votre argent.

Voici votre liste d'inspection :

Moteur

Les tout premiers modèles de 1948 à 1951 étaient équipés d'un moteur Rover de 1595 cm3, alors que les modèles suivants (jusqu'en 1958) utilisaient un quatre cylindres en ligne de 1997 cm3. Les moteurs à essence ont tous le même design de base et demeurent rudimentaires à souhait. Une option diesel est disponible mais s'avère plus que poussive, ce qui la rend presque dangereuse sur les routes modernes. Cependant, si vous recherchez un diesel d'origine, sachez qu'ils sont très rares de nos jours.

Les pièces détachées pour les moteurs essence plus récents sont encore relativement nombreuses sur le marché, mais rechercher des pièces pour l'unité d'origine de 1,6 litre peut vous donner des maux de tête, ce qui signifie que vous devrez peut-être vous contenter de pièces non originales.

Boîte de vitesses

Les changements de vitesses doivent être faciles et francs. Si vous percevez un bruit excessif ou de la difficulté à trouver un engrenage, vous pouvez tabler sur des coûts importants de révision de la transmission.

Il n'y a pas de synchronisme entre la première et la seconde, il est donc courant de la voir sauter d'une vitesse à l'autre. Vérifiez les niveaux d'huile et les signes de fuite. Les demi-arbres peuvent être un casse-tête, car trouver des pièces de remplacement peut prendre un certain temps.

Land Rover Serie I

Suspension et freins

Les Land Rover sont soumis à des conditions difficiles et à des conditions de terrain difficiles, vous devrez donc vérifier si la suspension n'a pas été endommagée. Tous les Land Rover de série 1 utilisent des ressorts à lames, alors vérifiez s'il y a des signes de casse et des preuves de négligence - principalement des ressorts fissurés ou affaissés. Les bagues doivent être changées régulièrement, alors qu'une position asymétrique signifie probablement que les ressorts à lames n'ont pas été montés correctement - il existe plusieurs types différents.

L'utilisation prolongée en hors-piste peut endommager les conduites de frein et endommager les tambours, ce qui entraîne souvent une pédale à la course très longue. Trouver des pièces de rechange pour les freins ou la suspension est un jeu d'enfant.

Carrosserie

Ne croyez pas que les premiers Land Rover ne rouillent pas. Les prototypes peuvent avoir été construits à l'aide d'un châssis galvanisé, mais cette pratique n'a pas été mise en production. La cloison et le châssis sont des endroits critiques pour l'ensemble de la structure et peuvent pourrir gravement. Assurez-vous de leur état.

Il est possible de trouver des cloisons et des châssis réusinés auprès de fournisseurs spécialisés, mais cela sera loin d'être bon marché, et cela impliquera surtout un énorme travail.

Les panneaux de carrosserie sont fabriqués en aluminium avec des coiffes en acier galvanisé pour rigidifier la construction. Ils ne rouilleront pas, même si la peinture s'est usée. Cependant, les cadres de porte sont en acier et peuvent corroder l'alliage à l'endroit où ils se rejoignent.

Intérieur

Le rembourrage en vinyle s'use plutôt bien avec le temps, considérant l'usage intensif auquel il est soumis car l'intérieur est loin d'être à l'épreuve des intempéries. Côté confort, c'est assez sommaire.

Les banquettes arrière sont orientées vers l'intérieur, et les breaks de 2n7 mètres offre une rangée centrale supplémentaire. Le remplacement des sièges était autrefois un cauchemar, mais il est désormais possible d'en acheter neuf.

Histoire

1948 : Lancement au grand public au Salon de l'automobile d'Amsterdam

1954 : le moteur 1,6 litre est remplacé par un moteur à essence de 2,0 litres.

1957 : Lancement d'un véhicule diesel de 2,0 litres et d'un break de 2,7 m.

1958 : Mise à jour des lignes de production pour la série II suivante.

Land Rover Serie  I

En conclusion

Des cloisons corrodées, un châssis pourri, des moteurs mal entretenus et des réparations bon marché ne doivent pas vous rebuter, car votre véhicule pourrait devenir une bête de concours à conditions d'y mettre les moyens. En revanche, méfiez-vous de ceux qui déguise un cheval de trait pour gonfler les prix.

Une Série I originale et bien entretenue vous fournira un véhicule classique des plus pratiques, au charme certain et assurément indestructible. Mais avec la montée de sa valeur, vous aurez peut-être un peu peur de vous aventurer dans des chemins trop difficiles à son volant. Précisons également que les longs trajets sur le Land Rover Serie I ne conviennent qu'à ceux qui aiment se faire du mal.

Cependant, avec une personnalité aussi forte et un plaisir total à son volant, vous trouverez le Land Rover Série I addictif et extrêmement agréable. En plus de constituer un véhicule vraiment utile, vous apprendrez à aimer ses défauts.