Trahi par sa propre instrumentation.

Le nouveau Defender est attendu de pied ferme depuis un petit moment déjà. Land Rover s'active toutefois pour ne pas s'éterniser et prévoirait de le présenter en septembre, soit au salon de Francfort, soit dans le cadre d'un événement spécial organisé par ses soins.

Les différentes photos "espion" amassées au fil des semaines ont déjà donné un bel aperçu du véhicule. Cette image le montre de profil et sous un nouveau jour, les camouflages ayant disparu. Elle provient de l'instrumentation du Defender, que quelqu'un d'externe à Land Rover a visiblement eu l'opportunité de photographier.

 

Comme vous pouvez le constater, le nouveau venu n'aura plus grand-chose à voir avec le Defender authentique en matière de style. Il privilégiera certes les angles vifs mais n'en demeurera pas moins très actuel, un peu comme le concept Land Rover DC100 de 2011 auquel il peut d'ailleurs faire penser. Sur l'image qui nous intéresse aujourd'hui, le véhicule arbore une peinture bi-ton. On peut voir que le pavillon semble plus ou moins flottant et qu'une roue de secours est greffée sur le hayon, témoignant des ambitions intactes du véhicule en matière de franchissement. On croit aussi deviner un panneau en verre à l'arrière.

Le nouveau Land Rover Defender existera en version longue (celle visible sur l'image) et en version courte à deux portes seulement. Des modèles pick-up et découvrable ont été évoqués mais jamais confirmés officiellement, ni même photographiés. À ses débuts, le 4x4 anglais serait proposé avec des moteurs thermiques classiques et hybrides légers. Un modèle hybride rechargeable viendrait compléter l'offre plus tard. La production sera assurée par la nouvelle usine slovaque de Nitra, qui s'occupe déjà du Discovery. 

'