Le Stelvio et la Giulia sont à la peine.

Alfa Romeo finit le premier semestre 2019 derrière Lancia en Europe. Durant les six premiers mois de l'année, le constructeur au Biscione a enregistré 29'187 immatriculations sur le Vieux Continent, un chiffre en baisse de 42% par rapport au premier semestre 2018. Sur la même période, Lancia a vendu 34'691 exemplaires de son seul modèle, l'Ypsilon (+28%). La comparaison fait mal, d'autant que Lancia n'est présent que dans un pays d'Europe, l'Italie.

Le site ayant relevé ce fait pour le moins étonnant souligne que le repli d'Alfa Romeo est en partie dû à la baisse des ventes aux entreprises, qui gonflent parfois artificiellement le bilan d'un constructeur, et que FCA souhaite maintenant utiliser avec plus de pondération. Néanmoins, ce phénomène n'explique pas tout : les ventes aux particuliers ont également diminué, et dans des proportions inquiétantes avec un recul de 40%. Elles ont représenté en moyenne une vente sur trois.

Le gros problème d'Alfa Romeo, c'est que les Giulia et Stelvio, qui devaient marquer le début d'une nouvelle ère, ne rencontrent pas le succès escompté. La Giulia a vu ses ventes s'effondrer de 44% au premier semestre, avec 5758 exemplaires. Elle est largement devancée par la Mercedes Classe C par exemple (29'275 exemplaires), et plus encore par la Tesla Model 3, en tête du segment des berlines moyennes premium avec 37'488 immatriculations. Le Stelvio est également à la peine : -18% au premier semestre, pour finir à 13'771 exemplaires. Là encore, les cadors, pour la plupart allemands, sont loin devant. À titre d'illustration, le BMW X3, en tête du segment, a représenté plus de 40'000 ventes au premier semestre.

Dans ces conditions, on peut se demander si Alfa Romeo sera réellement en mesure de tenir toutes ses promesses, notamment celles annonçant l'arrivée de véhicules de niche comme la 8C ou la GTV. En revanche, le projet du Tonale, un SUV urbain qui doit prochainement entrer en production, semble plus que jamais nécessaire pour sortir la marque italienne de cette situation délicate.

Source : Fiat Group's World