Quand le souverain pontife roule en "low-cost".

Plusieurs fois chaque année, des constructeurs automobiles offrent une voiture au Pape. Et cette fois-ci, c'est Dacia qui s'est essayé à cet exercice un peu particulier de réaliser une fameuse "Papamobile"... sur base de Duster

Depuis les années 1970, le véhicule officiel du Pape s'est montré sous de nombreuses formes, et depuis la tentative d'assassinat du Pape Jean-Paul II en 1981, le cahier des charges s'est renforcé, c'est le cas de le dire, pour que le souverain pontif soit protégé lors de ses déplacements. Notamment avec des vitres blindées, qui peuvent résister à l'épreuve des balles, pour le protéger même s'il est debout à saluer la foule.

British Leyland, Fiat, Ford, Mercedes-Benz, Seat, entre autres, beaucoup de marques ont produit des Papamobiles. Et pour ce Dacia Duster Papamobile, le constructeur roumain a fait appel à son département des opérations spéciales, en collaboration avec le carrossier Romturingia.

Le Duster Papamobile possède cinq places, il y a un large toit ouvrant, une structure sur le toit pour que le Saint-Père puisse se tenir debout, la garde au sol a été rabaissée de 30 mm... Quant à l'intérieur il est entièrement beige.

La nouvelle Papamobile a été présentée il y a quelques jours au Pape François par Christophe Dridi, directeur général du Groupe Renault en Roumanie et PDG d'Automobile Dacia SA, et par Xavier Martinet, directeur général du Groupe Renault en Italie, lors d'une visite au Vatican.

Galerie: Le Dacia Duster pour le Pape François