Essai Dacia Duster (2018) - Sûr de ses forces

Le Duster, c'est l'histoire d'un grand succès pour Dacia. Depuis son lancement en 2010, la marque franco-roumaine en a vendu plus d'un million d'exemplaires. Alors bien évidemment, il ne fallait pas se tromper quand est venue l'heure du remplacement. Le successeur, le Duster deuxième du nom, nous l'avons découvert il y a quelques semaines à peine, lors du salon de Francfort. Premier constat : la nouvelle génération reprend les fondamentaux du modèle initial. Cela est vrai sur le plan esthétique, mais aussi d'un point de vue technique, le nouveau venu conservant la plateforme et les motorisations de son prédécesseur. Dacia a préféré se concentrer sur quelques points qui lui semblaient primordiaux (présentation, insonorisation, confort, équipements, etc). On nous promet donc un Duster plus cossu, plus douillet aussi, mais est-ce bien le cas ?

Dacia Duster essai

Séance de musculation

Dacia l'affirme avec vigueur, aucun panneau de carrosserie n'a été conservé d'une génération à l'autre. Généralement, quand on se sent obligé de préciser cela, c'est que la question peut se poser... Et effectivement, le nouveau Duster hérite des grandes lignes de son aîné. Mais à y regarder de plus près, il y a bien des changements, plus nombreux qu'on ne le croit d'ailleurs. Tous concordent vers un seul et même but : offrir un look plus viril, disons même plus statutaire, au SUV roumain.

Les designers ont cherché à élargir visuellement la voiture sans toucher aux dimensions. Pour réaliser ce tour de passe-passe, ils...