Le temps passe vite, c'est un fait plus que prouvé. Un autre exemple est celui des trois années qui se sont déjà écoulées depuis la fameuse tempête Filomena, qui a fortement touché la ville de Madrid et la partie sud de la région autonome, ainsi que des villes voisines telles que Tolède.

En ces jours très difficiles, un curieux épisode viral s'est déroulé dans la rue Chantada, dans la capitale espagnole. Là, les détracteurs des SUV ont pu démontrer, faits à l'appui, que ces derniers ne sont pas spécialement préparés pour la mobilité hivernale, surtout s'ils n'ont qu'un seul essieu moteur et qu'ils ne disposent pas de pneus ou de chaînes spécifiques.

Galerie: Essai Dacia Duster SL TCe GLP 4x2

Place à la R4 !

Dans les vidéos ci-jointes, on peut voir un Dacia Duster de deuxième génération qui tente en vain de se frayer un chemin sur la route verglacée. Jusqu'à présent, il s'agit d'un phénomène plus ou moins courant dans l'hiver espagnol, en particulier dans les zones montagneuses, mais pas dans le centre de la péninsule, à 657 mètres d'altitude.

La surprise, ou le moment spécial, est survenue lorsqu'une Renault 4 classique ou "4 Cans" est entrée en scène, empruntant la même rue et dépassant le Duster, provoquant une humiliation qui est devenue virale sur Twitter (aujourd'hui X) :

 

Poids réduit et roues fines

"Voilà comment une Renault 4 se sort de la neige, alors qu'un véhicule moderne ne le fait pas. #Renault 4, le tout-terrain des années 60 à 90... et on en voit encore sur les rails", explique l'auteur avec une certaine dérision.

Dani, l'utilisateur de YouTube qui a téléchargé les vidéos que vous pouvez voir dans cet article, a expliqué que la R4, appartenant à un de ses voisins, n'était pas équipée de pneus d'hiver ni de chaînes. Où est donc l'astuce ? Probablement son poids inférieur à celui du Duster et ses roues plus étroites.

Il est intéressant de noter que le Duster et la R4 font tous deux l'objet de l'actualité. Le premier parce que sa troisième génération vient d'être dévoilée et qu'il sera commercialisé en mars pour moins de 20 000 euros, un prix tout à fait remarquable compte tenu de son prix bas.

La seconde est qu'elle reviendra sur le marché l'année prochaine sous la forme d'un SUV ou d'un crossover électrique, en conservant la physionomie et la philosophie du véhicule d'origine, comme ce sera le cas cette année avec la R5 et en 2026 avec la Twingo.

Source: Daniel Ramírez sur YouTube y @AtanasioCantero, sur X