La "Sainte-Trinité de la modernité" s'est réunie pour nous en mettre plein les yeux.

Par les temps qui courent, il fait bon s'évader un peu. Aujourd'hui, c'est Bugatti qui nous fait voyager jusqu'à Dubaï, sur le circuit F1 d'Abou Dabi où les trois modèles les plus récents de la marque, ou de l'ère moderne pourrait-on dire, ont été réunis pour une superbe séance photo. Quatre roues motrices, structure monocoque en fibre de carbone, quatre turbos...

Les similitudes sont nombreuses concernant ces trois modèles, pourtant séparés de plus de 30 ans entre la plus ancienne et la plus récente. Nous vous avons regroupé quelques informations concernant les modèles présentés, histoire de ne pas oublier à quel point les Bugatti peuvent être abreuvées de superlatifs.

Bugatti EB110

Romano Artioli a créé la première "super" voiture de sport de l'ère moderne avec l'EB110 au début des années 1990. Bien évidemment, EB signifie Ettore Bugatti et le nombre 110 évoque son 110ème anniversaire. À l'occasion de sa présentation à Paris, le 15 septembre 1991 − à l'occasion du 110ème anniversaire d'Ettore Bugatti − Bugatti dévoile une technologie assez sensationnelle pour l'époque : la monocoque en fibre de carbone, la première pour une voiture de série. Celle-ci ne pèse que 125 kilos. L'aluminium et le carbone sont utilisés pour la carrosserie, les roues sont en magnésium et les vis sont en titane.

L'EB110 est propulsé par un moteur V12 de 3,5 litres de cylindrée avec quatre turbocompresseurs. 60 soupapes assurent la bonne gestion de la combustion et les quatre turbos fonctionnent avec une pression de suralimentation entre 1,05 et 1,2 bar. L'EB110 accélère de 0 à 100 km/h en 3,26 secondes. C'est la voiture de production la plus rapide de son temps. La vitesse maximale est annoncé à 351 km/h. Avec l'EB110, Bugatti établit quatre records du monde.

En 1995, seulement 96 unités de l'EB110 GT, moins de 40 exemplaires de la variante Super Sport, plus légère et plus puissante, et deux voitures de course officielles avec 670 chevaux ont été produites. Une Bugatti EB100 s'échangeait à l'époque contre l'équivalent d'environ 450'000 euros. Aujourd'hui, il n'est pas rare d'en voir à plus d'un million d'euros aux enchères.

Bugatti EB110, Veyron, Chiron - Trois super athlètes de trois décennies

Bugatti Veyron

La Bugatti Veyron 16.4 a été lancée en 2005. La Veyron a annoncé le début du nouveau millénaire et s'est catapulté dans une nouvelle dimension. Là encore, le constructeur français s'appuie sur une monocoque en carbone, une transmission intégrale et quatre turbocompresseurs. Il s'agit probablement la première vraie hypercar au monde avec plus de 1000 chevaux et une vitesse de pointe de 407 km/h.

Le tout nouveau W16 de 8,0 litres de cylindrée développait initialement 1001 chevaux et 1500 Nm de couple. La voiture accélère de 0 à 100 km/h en 2,5 secondes, et la Veyron atteint 200 km/h en seulement 7,3 secondes. En 2010, nous découvrons la Veyron Super Sport, une voiture encore plus brutal avec 1200 chevaux. La vitesse maximale est annoncée à 415 km/h. La même année, la Veyron 16.4 Super Sport établit un nouveau record du monde de vitesse : 431,072 km/h. Elle devient alors la super sportive de série la plus rapide au monde.

Seuls 450 exemplaires de la Veyron 16.4, dont 48 variantes Super Sport, ont été fabriqués à la main au siège de Molsheim. Les premiers modèles s'échangeaient contre 1,64 million d'euros, tandis que la version Grand Sport Vitesse, dernière variante de la Chiron, s'affichait à plus de deux millions d'euros.

Bugatti EB110, Veyron, Chiron - Trois super athlètes de trois décennies

Bugatti Chiron

En 2016, la Chiron a remplacé la Veyron. À cette époque, il n'y avait jamais eu 1500 chevaux dans un véhicule de série. Le couple de 1600 Nm est également assez effrayant. 2,4 secondes, c'est le temps nécéssaire pour passer de 0 à 100 km/h, 6,1 secondes à 200 km/h, et la Chiron atteint la barre des 300 km/h en 13,1 secondes. La vitesse de pointe est limitée à 420 km/h. Sur les photos, vous pouvez voir une Chiron de 2017 habillée d'une teinte "Gray Carbon" et de jantes laquées gris mat.

En 2019, Bugatti a été le premier constructeur automobile à dépasser les 300 mph avec la Chiron. Le constructeur français a établi le record de vitesse pour un véhicule de série en atteignant 304,773 mph, soit 490,484 km/h. Plus de 250 des 500 véhicules prévus pour la production ont déjà été assemblés et livrés. Le prix ? Environ 2,65 millions d'euros, hors taxe.

Galerie: Bugatti EB110, Veyron et Chiron