La voiture a atteint, très précisément, les 490,484 km/h. Il s'agit toutefois d'une version un peu particulière.

Dans l'univers impitoyable de l'automobile sportive, la chasse aux records est sûrement l'une des principales motivations des constructeurs. Parmi les plus actifs dans ce domaine, nous pouvons par exemple citer Bugatti, Hennessey ou encore Koenigsegg. Aujourd'hui, c'est la firme tricolore qui nous intéresse puisqu'elle vient de dévoiler un nouveau record de vitesse réalisé par un prototype présenté comme "très proche d'une Bugatti Chiron" de série et qui vient d'atteindre la barre des 490,484 km/h. Le record a été réalisé sur la piste d'essai d'Ehra-Lessien, en Allemagne, avec Andy Wallace à son volant et a officiellement été validé le TÜV (Technischer Überwachungs Verein), un label reconnu Outre-Rhin et même au-delà concernant le contrôle technique automobile.

La future Bugatti Chiron "Long Tail" en filigrane ?

Comme vous avez très certainement pu le constater sur les photos, il s'agit d'une Bugatti Chiron un peu particulière. La firme de Molsheim ne s'en cache même pas dans son communiqué. Dans les faits, Bugatti s'est associé à Dallara pour effectuer quelques modifications au niveau du châssis, mais aussi à Michelin pour créer des pneumatiques spécifiques capables d'atteindre une vitesse de pointe record. Les ingénieurs ont également revu l'aérodynamique en revoyant la longueur de la voiture. Ainsi, par rapport à une Chiron "classique", le prototype en question mesure maintenant 25 centimètres de plus.

L'aileron arrière et son système d'aéro-frein ont disparu pour laisser place à un un aileron fixe, directement intégré à la poupe, un peu à la manière d'une Long Tail, afin de réduire au maximum la traînée aérodynamique. Nous pouvons également souligner le système d'échappement, entièrement retravaillé, avec deux double sorties de chaque côté. L'objectif étant de déplacer le plus loin possible les émissions vers l'arrière afin de réduire leur effet sur la traînée aérodynamique. Même si nous ne disposons pas de photos, Bugatti précise que l'habitacle a reçu quelques modifications. La voiture ne possède plus de siège passager. Elle est équipée d'un arceau de sécurité et elle a aussi fait l'objet d'un petit allègement, notamment au niveau de quelques matériaux jugés comme superflus pour un tel record. Concernant la motorisation, il s'agit bien évidemment encore du W16 8,0 litres quadri-turbo, dont la puissance est de 1600 chevaux. La boîte de vitesses et la transmission n'ont pas été modifiées comme le précise la marque.

Un nouveau record et bien d'autres à l'avenir

"Bugatti a une nouvelle fois démontré ses capacités. Avec ce nouveau record, nous rentrons au sein d'un territoire encore inconnu. Jamais auparavant un fabricant de voitures de série n'avait atteint une vitesse si élevée", déclare Stephan Winkelmann, le PDG de la marque. "Notre objectif était d'être le premier constructeur à atteindre la barre des 490 km/h. Nous y sommes maintenant parvenus - en nous rendant, ainsi que toute l'équipe et moi-même, incroyablement fiers. Nous avons montré à plusieurs reprises que nous construisions les voitures les plus rapides du monde. À l'avenir, nous nous concentrerons sur d'autres domaines", explique Stephan Winkelmann.

Avec ce nouveau record et ce prototype, qui donnera évidemment lieu à une voiture de − petite − série, Bugatti bat donc le précédent record de vitesse détenu par Koenigsegg et son Agera RS. Nous attendons donc maintenant la réponse de Koenigesegg et le Hennessey et nous risquons, d'ici peu de temps, de voir la première voiture de série atteindre la barre des 500 km/h. Sans compter qu'avec l'électrification des modèles et le développement de nouvelles technologies, toujours plus pointues, de nombreux records devraient encore tomber d'ici les mois et les années à venir.

Galerie: Record - Bugatti Chiron