Quand le confinement te rend marteau.

La chaîne Youtube Bikes and Beards propose souvent des vidéos intrigantes. Ils ont poussé des motos Amazon dans leurs derniers retranchements et essayé de rouler avec du miel à la place de l'huile. Mais jamais ils n'avaient fait de projet aussi farfelu que celui-là : turbocompresser une Harley-Davidson avec un souffleur de feuilles.

Le sujet pour ce test douteux, mais totalement indispensable, est la moto de l'un des deux créateurs de contenu, Sean. Une Harley-Davidson CVO Road King de 2008. Il existe des kits pour gagner de la puissance sur les blocs Screaming Eagle, mais où est le fun dans tout ça ? Alors pour ajouter du challenge à la volonté de Sean de gagner de la puissance sur sa moto, il a décidé d'utiliser un outil facilement trouvable dans la quincaillerie la plus proche.

Le concept de turbo ou de compresseur est simple : faire entrer plus d'air, ce qui donne un ratio air/essence plus élevé et permet ainsi d'avoir plus de puissance grâce à un meilleur rendement. Un souffleur de feuilles est un gros ventilateur et un turbo, c'est aussi un gros ventilateur. C'est kif-kif, non ?

Mais chaque chose en son temps lorsqu'on se lance dans une préparation pour gagner de la puissance, il convient de savoir d'où l'on part pour mieux se rendre compte de ce qu'on a gagné. Alors ils ont passé la Harley au banc pour découvrir qu'elle sortait 78 ch et 132 Nm de couple. Des données qui devraient grimper en flèche si l'idée fonctionne.

Supercharged HD

Une fois la courbe obtenue, l'équipe de Bikes and Beards s'est lancée dans la "préparation". Ils ont donc installé une admission forcée et modifié le souffleur de feuilles pour qu'il tienne sur la moto. Cette partie a nécessité quelques changements, notamment de changer la forme de la tubulure d'échappement pour pouvoir faire passer l'admission forcée. Ils ont aussi dû placer la commande du souffleur jusqu'au guidon. Ensuite, ils ont attaché le moteur du souffleur sur le réservoir et en avant la musique ! 

Roulement de tambour...

Alors que s'est-il passé ? Eh bien pas grand-chose. En fait, le souffleur n'affectait en rien les performances de la machine. Alors pour quand même gagner en puissance, le barbu a acheté un turbo pour moto. Dommage cependant que l'idée du souffleur de feuilles n'a pas fonctionné. Imaginez le nombre de personnes qui aurait fait la même chose s'il y avait eu un résultat intéressant.

La morale de cette histoire et que si vous voulez plus de puissance dans votre Harley-Davidson, installez un turbo et effectuez une cartographie pour avoir de nouveaux chiffres totalement indécents pour le châssis de votre machine. Et laissez les souffleurs de feuilles aux feuilles. Elles en ont plus besoin que votre moto.