Les courses de rue ont le vent en poupe, c'est pourquoi, le gouvernement veut les encadrer.

La plupart des gens restent à la maison puis se couchent après le coucher du soleil. Les rues se vident peu à peu, même dans les grandes villes. À Atlanta (Géorgie, USA), la police se met en alerte car le silence de la nuit est brisé par le vrombissement des moteurs des voitures qui dépassent largement les limitations de vitesse et qui s'adonnent aux drifts et aux donuts.

C'est un problème qui s'est aggravé ces dernières semaines, et bien que le montant des amendes ait été augmenté dans le but de dissuader les mauvais comportements, le problème est devenu tellement incontrôlable que les responsables de la ville envisagent des moyens plus créatifs pour éliminer le hooliganisme sur les voies publiques.

Southern California Street Racing Bust

Bloomberg Associates, une agence de conseil municipal créée par l'ancien maire de New York, a travaillé en étroite collaboration avec les responsables d'Atlanta. Leur mission est de trouver des solutions pour mettre fin aux courses de rue illégales.

L'idée la plus discutée est venue du fils de la maire Keisha Lance Bottoms, âgé de 18 ans, qui veut créer un espace réservé aux courses de rue. "Nous avons fait une analyse comparative et une évaluation pour voir ce qui se passe dans d'autres villes, nous envisageons de créer un espace réservé aux courses de rue", a déclaré le maire Bottoms lors de son entretien téléphonique avec le conseil municipal d'Atlanta. 

Selon The Drive, d'autres villes ont également envisagé une idée similaire avant même le coronavirus, en précisant que Detroit avait sanctionné quelques courses de rue au début du mois de mars, entraînant quelques accidents avec des spectateurs mais qu'il n'y avait pas eu de blessures graves. Il faut savoir que le grand public n'est en général pas incommodé ou en danger lors de ces événements. 

Que pensez-vous de cette initiative ? Est-ce que l'encadrement des courses de rue pourrait nuire à son charme ?