Après de nombreuses années à rationaliser sa production, Benelli sort du bois avec une toute nouvelle machine.

La machine qui prendra la place de la BN600 (ou TNT600 pour les marchés asiatiques) prendra le pseudonyme de SRK600. Enfin elle ne prendra la place de BN600 que dans les quelques marchés où cette machine est encore vendue, ce qui n'inclut pas la France.

Les images visibles ci-dessous, qui sont les premières images espion de la moto, arrivent de Chine. On peut voir la moto presque finie puisqu'il ne manque plus que le logo de l'entreprise de Pesaro.

Les détails

Le moteur et le châssis sont dérivés de la TNT/BN600, tout comme la suspension et le bras oscillant. En regardant l'arrière, le profil de l'échappement change, passant des doubles sorties sous le siège à une ligne basse sur le côté droit. Mais une évolution technique devrait moderniser ces pièces.

benelli srk600 espion
benelli srk600 espion
benelli srk600 espion

Le moteur devrait être homologué Euro 5 et avoir des performances similaires aux quatre en ligne qui équipent actuellement la TNT/BN600, qui nous le rappelons, dispose de 82 ch et 51 Nm de couple. La technologique aura également une place importante, avec écran TFT, allumage sans clé et, option suffisamment rare sur des motos d'entrée de gamme pour être mentionnée, des commodos rétro-éclairés.

Esthétique

Les lignes sont modernes et très similaires à celles du concept, et elles sont également fidèles à la famille TNT, sans être une copie conforme. Le design évolue et change légèrement pour devenir encore plus anguleux et menaçant, tandis que la selle n'est plus divisée en deux, mais unique avec la partie arrière relevée. Elle aurait presque un petit air de Kawasaki Z1000, non ?

benelli srk600 espion

Petit point historique

Pour ceux qui n'auraient pas suivi, la marque Benelli, lancée en 1911, à connu une histoire récente plutôt compliquée. La marque disparaît au début des années 1990 puis développe une moto à partir de 1997. En 2002 sort la Tornado Tre, d'abord en 900 cm3 puis en 1130 cm3. Ce moteur sera repris par un roadster, la TNT.

Puis en 2005, la marque rejoint le groupe chinois Qian Jiang et petit à petit les motos exceptionnelles se font de plus en plus rares, puisqu'elles n'étaient pas la priorité du propriétaire de la marque. À tel point que la marque ne propose plus que des motos de moyenne gamme, à bas prix, pour tenter d'amadouer les jeunes motards. Allant de 125 à 700 cm2 et en utilisant souvent le bicylindre maison.

Mais Benelli semble reprendre du poil de la bête grâce à cette stratégie, ce qui a ouvert la porte à un modèle plus puissant et plus joueur, la SKR 600. Peut-être qu'un jour une nouvelle sportive de 1000 cm3 refera son apparition dans le catalogue de la marque de Pesaro, qui sait ?

Galerie: Benelli SRK600