La Koenigsegg Regera est une hypercar qui ne sera produite par son fabricant qu'à seulement 80 exemplaires. C'est une voiture étonnante et équipée d'un moteur V8 de 5.0 L ainsi que de trois moteurs électriques délivrant un total de 1500 ch et 2000 Nm de couple

Particularité de la Regera, elle n'a pas de boîte de vitesses ! Lorsque la voiture accélère, comme dans la vidéo ci-dessus, cela a de quoi surprendre. Habituellement, dans une voiture thermique, la mise en orbite s'effectue avec un enchaînement des rapports. Mais là, dans la Koenigsegg, c'est différent.

Ainsi, à l'accélération, on n'entend aucun passage de rapport, comme si le conducteur ne voulait pas passer la vitesse et que cela ne posait aucun problème à la voiture qui accélère franchement jusqu'à le propulser à des vitesses folles. En fait, la Regera est équipée d'une nouvelle technologie inventée par Christian von Koenigsegg. Dénommée KDD, pour Koenigsegg Direct Drive, elle permet de se passer de la boîte de vitesses. 

Koenigsegg Regera avec carrosserie en fibre de carbone
Koenigsegg Regera avec carrosserie en fibre de carbone

Comment ça marche ? 

Le KDD relie le moteur thermique à l'essieu arrière pour envoyer directement la puissance de ce moteur aux roues arrière. Parallèlement, à l'arrière, chaque roue a son moteur électrique. Ces moteurs permettent la vectorisation du couple, le freinage régénératif et la conversion d'énergie pour recharger les batteries. Il y a un troisième moteur au niveau du vilebrequin qui sert d'alterno-démarreur.

Ce sont ces moteurs électriques qui remplacent la boîte de vitesses afin d'économiser du poids et d'améliorer la vectorisation de la puissance et du couple. Pour votre information, la Regera a bien des palettes au volant, mais elles ne sont reliées à aucune boîte de vitesses. La palette de gauche sert uniquement à varier la puissance du freinage régénératif tandis que la palette de droite simule le passage de vitesse en désolidarisant l'embrayage hydraulique du moteur.