Puissante et pratique, la M3 Pick-up ne restera qu'un doux rêve.

BMW se prépare à présenter un modèle que les fans attendent depuis des années: la M3 Touring. Avant de la découvrir, nous voulions nous replonger dans le passé pour redécouvrir un modèle qui ne sera resté qu'au stade conceptuel. 

Dans les années 80, le constructeur bavarois a lancé la M3 qui ne devait à l'origine être produite qu'à seulement 5000 exemplaires. Ce fut un succès, au final, 17'970 BMW M3 E30 ont été assemblées. 

Galerie: BMW M3 Pick-up (1986)

Lors de ces années-là, le constructeur a eu l'idée folle de réaliser une M3 Pick-up. Pour ce faire, il a utilisé une BMW Série 3 Cabriolet qu'il a transformée en pick-up. Jakob Polschak, qui a passé plus de 40 ans dans l'équipe BMW M (il était chargé des prototypes) explique :

"Nous avons choisi la BMW Série 3 Cabriolet pour deux raisons. Premièrement, nous avions un véhicule en très bon état à l'époque. Deuxièmement, les éléments de support du châssis déjà présents dans le cabriolet le rendaient idéal pour la conversion en pick-up."

Comme vous l'aurez peut-être remarqué, la M3 E30 Pick-up n'avait pas les larges ailes pour la simple et bonne raison qu'elle était basée sur une Série 3 Cabriolet standard. Elle était propulsée par un moteur 2,0 litres d'une puissance de 192 ch. Polschak raconte que plus tard le bloc est passé à 2,3 litres pour une puissance de 200 ch..

Cette BMW M3 Pick-up a permis aux apprentis de la marque de faire leurs armes et d'acquérir une certaine expérience, elle est restée en service au sein de BMW M jusqu'en 2012. En 2011, le constructeur a tenu à lui rendre hommage avec la M3 E92 Pick-up. Il avait même joué avec les photographes espion puisque son prototype avait été envoyé au Nürburgring sans en faire l'annonce. Tout le monde pensait que la BMW M3 E92 Pick-up était en préparation ; ce n'était qu'un poisson d'avril

BMW M3 Pick-up (1986)
BMW M3 Pick-up (1986)
BMW M3 Pick-up (1986)
BMW M3 Pick-up (2011)

Il est très peu probable qu'une BMW M3 Pick-up soit lancée un jour. Certes, certains pays comme l'Australie raffolent de cette carrosserie, mais BMW devrait rester fidèle à ses principes en ne commercialisant que des carrosseries berline, coupé, cabriolet et break.