Âgé de seulement 39 ans, et papa d'un petit garçon de 3 ans, il a succombé au Covid-19.

L'un des meilleurs journalistes automobiles du Brésil, Daniel Messeder, est décédé ce mercredi 14 avril 2021à Sao Paulo, des suites de complications liées au COVID-19. Il était hospitalisé depuis le 8 mars.

Né le 6 janvier 1982 à Rio de Janeiro, Daniel a passé la majeure partie de sa vie à Sao Paulo. Il a obtenu un diplôme de journalisme à l'université Anhembi Morumbi et a décroché son premier emploi de rédacteur au magazine 4x4 & Cia en 2000. Il a également signé des articles dans Oficina Mecânica et Hot and Carro. Il a connu une grande notoriété lors de son passage au magazine Autoesporte, où son travail a attiré l'attention de toute la presse automobile brésilienne.

En 2012, Messeder est devenu rédacteur en chef du site web Carplace et a touché des millions de lecteurs et de passionnés d'automobile grâce à ses articles riches et extrêmement détaillés. Avec l'acquisition de Carplace par Motorsport Network et sa conversion en Motor1.com Brazil en 2016, Daniel a endossé le rôle de directeur éditorial du site. Au sein de cette nouvelle structure, sa passion pour l'automobile a transcendé les frontières nationales et a touché des millions de lecteurs, d'auditeurs et de téléspectateurs à travers le monde.

Daniel Messeder, ou simplement Dani, a vécu intensément sa passion pour le journalisme automobile. Il a conduit des voitures aux 4 coins du monde et son professionnalisme, son attention et son soin pour les voitures et les motos étaient exactement les mêmes, qu'il conduise une supercar ou une citadine sans climatisation. Il avait des idées brillantes pour des histoires exclusives et une capacité étonnante à trouver des sources pour des informations exclusives.

Cette passion lui valait l'amitié de personnes de toute l'industrie, qu'il s'agisse de nouveaux venus, de grands noms du passé, d'ingénieurs, de professionnels du marketing, de designers ou de PDG. S'il s'adressait à quelqu'un qui débutait dans le journalisme, il n'hésitait pas à donner des conseils sur la manière d'évaluer une voiture ou de recueillir de nouvelles informations. Et il ne cachait jamais son admiration pour ceux qui faisaient du bon travail.

Par-dessus tout, il était passionné par sa famille. Toutes nos conddoléances vont à sa femme, Raquel, son fils de trois ans, Enzo (nommé d'après Enzo Ferrari), ses parents, Eduardo et Valeria, sa sœur Andrea, ainsi que ses nombreux amis et admirateurs de Motor1.com et de Motorsport Network.