Elle sera plus puissante que la voiture de course.

Toyota cherche à pimenter sa gamme et à séduire les amateurs de voitures de sport avec la Yaris GR et la Supra GR, mais il y a beaucoup plus à venir dans un avenir proche. La nouvelle GR 86 a été dévoilée il y a environ un mois, et les rumeurs s'intensifient au sujet d'une GR Corolla et même d'une version performante du pick-up Hilux. Au sommet de la hiérarchie de Gazoo Racing se trouvera une hypercar à part entière.

Prévue dès janvier 2018 par le concept GR Super Sport, la version de production arrivera l'année prochaine et pourrait porter le nom de GR 010. Autocar souhaite aujourd'hui faire la lumière sur la sportive phare de Toyota, qui devra se battre contre l'Aston Martin Valkyrie et la Mercedes-AMG One. La machine à moteur central adoptera une motorisation hybride et un style de carrosserie coupé.

Galerie: Toyota GR Super Sport concept

Bien qu'un équivalent routier de la voiture de course Hypercar du Mans ne soit plus nécessaire depuis que la réglementation a changé, Toyota s'en tient à son projet initial de donner une plaque d'immatriculation à la GR Super Sport. Il devrait utiliser un système hybride V6 biturbo de 2,4 litres adapté de la précédente voiture de course de la division sport automobile, la TS050 Hybrid.

Il devrait développer au moins 1000 chevaux, conformément au règlement LMH original et à la puissance annoncée pour le concept-car. Selon Autocar, il est fort possible que la version finale soit encore plus puissante grâce à une configuration hybride à trois moteurs. Quoi qu'il en soit, elle sera plus puissante que son équivalent de course puisque la version piste sera plafonnée à 670 ch grâce à un V6 hybride de 3,0 litres, conformément aux dernières réglementations de la catégorie LMH.

Le jury n'a pas encore décidé du prix et du nombre d'exemplaires qui seront fabriqués, mais avec l'évolution de la réglementation, Toyota n'est plus obligé de fabriquer un minimum de 20 unités. Compte tenu de l'argent, du temps et des efforts investis dans le projet, la logique veut que la production soit plus importante.

Alors que Toyota est déterminé à lancer une version routière de son Hypercar du Mans, d'autres constructeurs automobiles qui ont annoncé leur participation à la catégorie LMH doivent encore s'engager à produire une voiture homologuée pour la route. Il s'agit notamment de Peugeot, Porsche, Audi et Ferrari.