Ferrari a montré qu'il était parfaitement capable de s'adapter en équipant sa 296 GTB d'un V6 hybride. Cette motorisation offre pas mal d'avantages par rapport au V8, outre la hausse de puissance, elle permet de réduire les émissions en CO2 et les consommations en carburant. 

Aujourd'hui, si vous vous adressez à Ferrari pour vous offrir la voiture de vos rêves, le constructeur italien vous proposera aussi des modèles équipés d'un V12. Ferrari est d'ailleurs l'un des rares fabricants à offrir ce type de motorisation, et à en croire les bruits de couloir, il n'est pas près de l'abandonner. 

Galerie: Ferrari 812 Superfast Versione Speciale

Cela dit, et d'après Carscoops, Ferrari pourrait apporter des modifications à ce moteur que l'on retrouve entre autres sous le capot de la Ferrari 812 Superfast. Celui-ci pourrait être suralimenté, c'est-à-dire, bénéficier d'un ou de deux turbos tout en réduisant sa cylindrée qui est actuellement de 6,5 litres. Cette manœuvre lui permettrait de se conformer aux normes, tout en apportant plus de puissance et de couple. 

Cette information est toutefois à prendre avec des pincettes car Ferrari pourrait tout simplement électrifier son moteur comme ce fut le cas pour LaFerrari et ses 963 ch. C'est d'ailleurs l'option choisie pour le V8 qui développe 1000 ch au cœur de la Ferrari SF90 Stradale. Il est vrai que ce moteur avait d'abord été suralimenté il y a quelques années, on se souvient que le passage de la Ferrari 458 Italia à la 488 GTB n'a pas plu à tout le monde. 

Au final, Ferrari pourrait à la fois suralimenter et électrifier son V12. Cette motorisation pourrait animer le nouveau et premier SUV de la marque, le Purosangue, qui risquerait de détrôner le Lamborghini Urus à tous les niveaux. 

Dans tous les cas, nous pouvons écrire sans trop nous tromper que les jours du V12 atmosphérique sont comptés. C'est aussi le cas également chez Lamborghini qui continuera à le produire sous forme hybride pour la remplaçante de la Lamborghini Aventador.