L'annulation du Salon international de l'automobile de Genève fin février 2020 a été l'un des premiers indicateurs que la COVID-19 était quelque chose à prendre au sérieux. L'annonce est intervenue quelques jours seulement avant l'édition 2020, obligeant de nombreux constructeurs automobiles à faire leurs présentations sur Internet.

Le Comité permanent du Salon international de l'automobile avait prévu le retour du salon en 2022, mais les organisateurs ont annoncé aujourd'hui que l'événement 2022 était également annulé.

Les organisateurs ont pointé du doigt la pandémie qui est toujours en cours, compliquant les déplacements des exposants mais aussi des visiteurs. La pandémie a également touché les équipementiers automobiles qui souffrent de la pénurie de puces que les voitures modernes ont tant besoin.

Cela a provoqué de nombreux arrêts de production, les constructeurs automobiles étant confrontés à une offre limitée de nouveaux véhicules et à des consommateurs exigeants. Selon les organisateurs du salon, les constructeurs automobiles ont donc de nouvelles priorités qu'ils doivent résoudre.

L'annulation du salon donnera aux organisateurs plus de temps pour un retour en bonne et due forme en 2023. "Nous avons poussé très fort et tout essayé pour réactiver le Salon international de l'automobile de Genève en 2022", a déclaré Maurice Turrettini, président du Comité permanent du Salon international de l'automobile, dans un communiqué. "Malgré tous nos efforts, nous devons faire face aux faits et à la réalité : la situation pandémique n'est pas sous contrôle et se présente comme une grande menace pour un grand événement indoor comme le SMIG."

L'annonce est décevante, mais pas inattendue. La pandémie de coronavirus a annulé de nombreux événements automobiles dans le monde depuis 2020, bien que certains événements soient prudemment revenus cette année. Cependant, l'avenir des salons automobiles était déjà en question avant que la pandémie ne frappe. Le Salon de l'automobile de Genève 2020 avait déjà vu plusieurs constructeurs automobiles annoncer qu'ils n'y participeraient pas. Il sera intéressant de voir combien de ces constructeurs reviendront en 2023 après une pause de trois ans du salon.