À l'heure de l'électrification massive, il semblerait que Mazda veuille commercialiser une nouvelle génération de la MX-5 avec une motorisation thermique et sans assistance électrique. Pour cela, et selon nos confrères anglais d'Autocar, le constructeur japonais voudrait équiper son prochain roadster de son nouveau moteur inauguré quelques années en arrière. 


Il s'agit de la motorisation Skyactiv-X que l'on retrouve déjà sur certains modèles du fabricant, comme la nouvelle génération de la Mazda3. Il s'agit d'un moteur essence atmosphérique de 2.0 L de cylindrée qui se veut aussi sobre qu'un moteur diesel. Son fonctionnement est à la fois simple et compliqué, comme nous vous l'avions expliqué lors de l'essai de la Mazda3 :

"Les ingénieurs de chez Mazda ont augmenté le taux de compression permettant ainsi un allumage par compression à charge homogène, aidé par une petite étincelle. À l'intérieur de la chambre de combustion, un processus d'injection séparée se met en place et crée des zones de mélange air/carburant distinctes. Sous l'effet de cette série d'injections, la chambre de combustion se remplie d'un mélange air/carburant pauvre en phase d'admission puis, en phase de compression, le carburant atomisé est injecté de manière directe et précise autour de la bougie.

Cela permet d'avoir une zone de mélange plus riche autour de cette même bougie. Ensuite, l'étincelle déclenche un front de flamme qui enflamme la zone air/carburant à proximité. Conséquence : la pression augmente et le mélange à la base très pauvre s'enflamme très rapidement."

Mazda3 Skyactiv-X

Ce moteur ne rejette que très peu de CO2, à peine 103 g/km pour la Mazda3. Le fabricant pourrait donc très bien utiliser cette motorisation pour équiper sa nouvelle MX-5, d'autant plus que ses volumes de ventes sont relativement faibles, "ce qui n'a réellement pas d'impact sur les émissions de CO2 moyennes du parc européen de Mazda" affirme Autocar.  

La prochaine Mazda MX-5 pourrait aussi gagner en puissance, car le Skyactiv-X et plus coupleux que le Skyactiv-G. Les performances seraient donc logiquement à la hausse, et pour rester fidèle à la tradition, la boîte de vitesses manuelle sera conservée.