L'industrie automobile est en pleine transition énergétique mais, paradoxalement, nous n'avons peut-être jamais vu autant de sportives et de supercars, toutes plus délurées les unes que les autres. Certaines resteront sans doute au stade de projet à l'échelle un, d'autres rouleront sans jamais être mesurées, tandis que, certaines, rejoindront peut-être le garage de collectionneurs.

La dernière supercar venue pourrait faire pâlir n'importe quelle sportive sur le papier. Son nom ? La Chaos, une sportive venue de Grèce et premier modèle du jeune constructeur SP Automotive. SP ne manque certainement pas de crédibilité dans cet univers, car sa maison-mère, SP Group, est spécialisée dans les matériaux de pointe. Elle conçoit et fabrique des pièces diverses pour des domaines tels que l’aéronautique, la défense ou la médecine.

SP série Chaos

Vous connaissez sans doute les supercars, les hypercars, et même les mégacars. SP a voulu aller encore plus loin avec une ultracar. Mais comme il est difficile de cerner les frontières entre ces pseudo-segments inventés de toute pièce par les services marketing, disons que la SP Chaos est une énième supercar qui affiche des performances à couper le souffle. La SP Chaos était censée faire ses débuts au Salon de Genève en 2022, la Mecque de l'automobile sans compromis en quelque sorte, mais en raison de l'annulation de l'événement suisse, sa révélation fut avancée au 1er novembre

Ce coupé au look très futuriste inspiré par les films de science-fiction est animé par un V10 4,0 litres bi-turbo censé développer la bagatelle de 2049 chevaux et 1389 Nm de couple à bord du modèle "de base" surnommé Earth Version, et 3065 chevaux pour 1984 Nm en variante "Zero Gravity". Toute cette cavalerie est distribuée aux quatre roues via une boîte de vitesses robotisée à double embrayage à sept ou huit rapports.

SP série Chaos

Le V10 pourrait prendre jusqu'à 10 000 tr/min et la voiture pèserait seulement 1388 kilos pour la version de base et 1272 kilos pour la variante la plus puissance. La Chaos Zero Gravity pourrait même atteindre les 100 km/h en 1,55 seconde et s'affranchir du 0 à 300 km/h en 7,1 secondes.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la SP Chaos n'est pas une petite voiture, bien au contraire, puisqu'elle affiche des cotes généreuses, en l'occurrence 5,05 mètres de longueur pour 1,12 mètre de hauteur et 2,07 mètres de large. Elle repose sur des jantes de 21 pouces à l’avant et de 22 pouces à l’arrière.

SP n'a pas lésiné sur les moyens pour construire ce modèle, en utilisant notamment les "matériaux les plus chers issus des technologies aérospatiales". Des matériaux tels que le titane, la fibre de carbone, le Zylon (un polymère spécial léger et résistant), le Kevlar et un système d'échappement en Inconel composent les quelques éléments de la SP Chaos.

SP série Chaos

À l'intérieur, l'ensemble est plutôt dépouillé, avec plusieurs pièces imprimées en 3D ajourées. Comme sur certaines autres sportives chez Ferrari ou chez Porsche, le passager a le droit à son petit écran lui aussi sous les yeux. La procédure de démarrage est particulière puisqu'elle peut s’opérer par empreinte digitale, et certains signaux biométriques du conducteur sont contrôlés en permanence pour adapter, en cas d’excès de stress par exemple, le comportement de la voiture.

Beaucoup d'éléments de la fiche technique restent à finaliser et à vérifier, mais pas de quoi mettre à mal les ambitions de Spyros Panapoulos, l'entrepreneur grecque qui a débuté le développement de la voiture en 2019, puisqu'il s'est fixé comme objectif de battre le record sur un tour au Nürburgring. Il espère également battre le record de vitesse de la Bugatti Chiron Super Sport 300+ et dépasser la barre des 500 km/h.

Les premières livraisons de la Chaos, qui sera fabriquée en Grèce, devraient débuter début 2022. Vingt exemplaires sont prévus pour chaque continent d'après la marque, avec un prix de base de 5,5 millions d’euros pour la Earth Version et jusqu'à 12,4 millions d’euros pour la Zero Gravity avec tous les équipements possibles et inimaginables.