Aston Martin peut respirer, le fonds d'investissement d'Arabie Saoudite (PIF) vient d'investir 78 millions de livres sterling (environ 92 millions d'euros). Cela fait partie d'une augmentation de capital à hauteur de 770 millions d'euros. Le PIF, ou Public Investment Fund, détient des participations dans McLaren, et grâce à ce nouvel investissement, le fonds saoudien est en droit de détenir 16,7 % d'Aston Martin. 

Le PIF passe devant Mercedes-Benz

Il est à l'heure actuelle le second plus gros actionnaire d'Aston Martin après Lawrence Stroll et sa participation de 18,3 %. Le fonds saoudien passe donc devant Mercedes-Benz dont la participation est passée de 11,7 % à 9,7 %. Nos confrères d'Autocar rapportent que le constructeur allemand injectera 56 millions de livres sterling (environ 66 millions d'euros) supplémentaires dans Aston Martin pour accroitre sa part. 

Aston Martin V12 Vantage
Aston Martin V12 Vantage
Vue de face de l'Aston Martin DBX707
Aston Martin DBX707

"L'annonce d'aujourd'hui marque le dernier succès dans l'évolution d'Aston Martin, la restauration de l'entreprise et du bilan dont nous avons hérité, et l'accélération de notre potentiel de croissance à long terme", a déclaré Lawrence Stroll, président d'Aston Martin. Il poursuit : "Il transforme notre bilan, nos liquidités et notre profil de flux de trésorerie et apporte une plus grande clarté sur notre parcours pour devenir durablement positif en termes de flux de trésorerie disponible et créer une valeur significative pour les actionnaires."

L'urgence de désendetter Aston Martin

La santé financière d'Aston Martin est assez critique puisqu'au 31 mars dernier, la société était endettée à hauteur de 957 millions de livres sterling, soit plus de 1,1 milliard d'euros. L'argent frais apporté par le fonds d'investissement public saoudien permettra d'éponger une partie des dettes et d'investir pour le développement de nouveaux produits. Parmi eux, il y a le modèle 100 % électrique que la marque anglaise devrait lancer d'ici quelques années, probablement en 2025. 

Le constructeur anglais a déclaré avoir rejeté une offre d'1,3 milliard de livres du fonds européen Investindustrial et du constructeur chinois Geely "sur un placement ferme de 203 millions de livres en capital, suivi d'une émission ultérieure de 1,1 milliard de livres", rapporte l'AFP. Aston Martin a considéré "qu'il s'agissait d'une tentative (...) d'acquérir une position de contrôle et potentiellement majoritaire". 

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!