La société texane Hennessey est passée d'un modeste atelier de préparation à une véritable marque d'hypercars lorsqu'elle a fait évoluer la Venom GT, basée sur la Lotus Exige, avec un modèle entièrement personnalisé, la Venom F5. Elle est actuellement occupée à mettre au point le Coupé, le Roadster et la Revolution, axée sur la piste, mais le prochain modèle est déjà en cours de planification. L'entreprise assoiffée de puissance a déclaré au magazine Top Gear qu'un nouveau modèle arriverait en 2027 ou 2028.

John Hennessey a déclaré à TG que le prochain véhicule pourrait s'inspirer de la Porsche Carrera GT. Il a refusé de s'étendre sur le sujet, mais le magazine suppose qu'il s'agira d'une machine analogique à toit ouvert, potentiellement dotée d'un moteur atmosphérique relié à une boîte de vitesses manuelle.

Ce n'était pas le plan initial de Hennessey, car le prochain modèle devait être la Deep Space, prévue pour 2026. Le grand touring électrique à six roues motrices et à 1+2+1 places a été repoussé à plus tard. Selon le nouveau calendrier, le mastodonte inhabituel de plus de 2 000 ch mesurant plus de six mètres de long arrivera après la voiture destinée à la piste. Cela signifie que le véhicule électrique non conventionnel annoncé comme ayant une vitesse de pointe de 322 km/h et une autonomie de 1 000 km sera présenté vers la fin de la décennie. Pour expliquer ce retard, Hennessey a déclaré à TG que les clients n'étaient pas encore prêts à renoncer aux moteurs à combustion.

Entre-temps, une course à la vitesse maximale pour la Venom F5 est toujours à l'ordre du jour. Au début de l'année, John Hennessey a laissé entendre que la course dans les deux sens pourrait avoir lieu chez lui, au Texas, sur l'une des nouvelles autoroutes en cours de construction. La marque de niche affirme avoir besoin d'un "tronçon de 8 ou 10 kilomètres d'autoroute plate et droite" pour que l'Hypercar puisse se dégourdir les jambes et potentiellement atteindre les 483 km/h promis depuis longtemps.