L'Ineos Fusilier, troisième modèle du jeune constructeur britannique après le Grenadier et le pick-up Quartermaster, fait ses débuts en ligne aujourd'hui, en attendant de passer à l'action. La grande nouveauté ne réside pas tant dans la forme ou le style, très proche du Grenadier, que dans le groupe motopropulseur.

Il s'agit en effet d'un tout-terrain électrique, disponible avec deux groupes motopropulseurs différents. D'une part, une motorisation exclusivement alimentée par batterie, d'autre part, une motorisation équipée d'un prolongateur d'autonomie.

Pas besoin de routes

Conçu pour le tout-terrain, le Fusilier a des dimensions légèrement réduites par rapport au Grenadier (4,89 mètres de long) et un design qui suit la fonction. Les côtés, le nez et l'arrière sont perpendiculaires au sol, pour mieux percevoir les dimensions globales, et sont également conçus pour réduire la résistance aérodynamique, un thème fondamental lorsqu'il s'agit de voitures électriques. 

Ineos Fusilier

Ineos Fusilier

Iénos Fusilier

Ineos Fusilier

C'est pourquoi le Fusilier a des lignes plus douces et des angles arrondis, il perd la roue de secours ancrée au hayon, il a de nouvelles prises d'air avec des volets de calandre actifs et des charnières de porte presque au ras de la carrosserie. Le look adouci comprend également des blocs optiques à LED au design circulaire, qui apportent la bonne touche de modernité.

Il n'y a pas d'images de l'intérieur, qui pourrait reprendre le mélange de couleurs du Grenadier ainsi que le mélange de mobilier analogique et numérique du Grenadier.

Skateboard pour la boue

La partie la plus intéressante concerne toutefois le nouveau groupe motopropulseur. Développée en collaboration avec Magna et basée sur une nouvelle plateforme de skateboard, donc dédiée aux voitures électriques, l'Ineos Fusilier sera, comme mentionné, disponible en deux versions différentes.

Le nouveau modèle d'Ineos aura en fait une version purement électrique, flanquée d'une version avec un petit moteur à essence dédié non pas au mouvement des roues, mais à l'alimentation d'un générateur qui chargera à son tour la batterie. Pour l'instant, ni les spécifications ni la gamme n'ont été divulguées. 

Nous en saurons plus à l'automne 2024, lorsque l'Ineos Fusilier sera dévoilé en direct. Et si vous vous trouvez dans les environs de Monte Schöckl, en Autriche, vous pourrez peut-être croiser des mulets du tout-terrain électrique britannique. Assemblé à l'usine Magna de Graz, le Fusilier sera testé sur la légendaire montagne autrichienne, qui a toujours été le théâtre des essais de la Mercedes Classe G. Le Fusilier devrait lui aussi être présenté en première mondiale et devrait lui aussi faire ses débuts dans une version 100 % électrique.

Galerie: Ineos Fusilier