Le 16 novembre 2017, Tesla a dévoilé la deuxième génération de son Roadster. Six ans plus tard, en février 2024, la voiture de sport électrique est toujours absente. Cependant, l'attente est presque terminée si l'on en croit Elon Musk. Le PDG controversé s'est rendu sur sa plateforme de réseaux sociaux X (anciennement Twitter) pour parler de la voiture électrique performante qui se fait attendre depuis longtemps.

S'il y a un dirigeant dans l'industrie automobile qui sait comment faire la promotion d'un produit, c'est bien Elon Musk. Il a fait des déclarations plutôt audacieuses pour vanter les mérites du nouveau Roadster, en affirmant qu'"il n'y aura jamais d'autre voiture comme celle-ci, si tant est que l'on puisse appeler cela une voiture". Ce n'est pas tout puisque le patron de Tesla a ajouté : "Je pense qu'elle a une chance d'être la démonstration de produit la plus époustouflante de tous les temps". Oh, et il semblerait qu'elle atteigne les 100 km/h en moins d'une seconde.

 

Le dirigeant de Tesla a ensuite indiqué que le design avait été finalisé et que nous verrions le modèle de production vers la fin de l'année. L'objectif est de commencer les livraisons aux clients en 2025, mais connaissant le modus operandi de l'entreprise, on ne peut jamais être trop sûr.

Étant donné qu'environ six ans et demi se sont écoulés depuis le dévoilement du Roadster, il est temps de revoir les spécifications techniques promises par Tesla. À l'origine, le Roadster était censé atteindre 100 km/h en 1,9 seconde et réaliser le 0 à 160 km/h en 4,2 secondes, avec un temps de 8,8 secondes pour le 400 mètres. La machine à quatre places et à transmission intégrale promet de dépasser les 400 km/h et de parcourir 1000 km en une seule charge.

 

Le prochain Roadster devrait être doté d'un toit en verre amovible qui se range dans le coffre lorsqu'il n'est pas utilisé. Un ancien tweet posté par Elon Musk en juin 2018 parlait d'une option SpaceX avec "10 petits propulseurs de fusée disposés de manière transparente autour de la voiture. Ces moteurs-fusées améliorent considérablement l'accélération, la vitesse de pointe, le freinage & les virages. Peut-être qu'ils permettront même à une Tesla de voler." En mai 2021, le PDG de Tesla a affirmé que la voiture passerait de 0 à 100 km/h en un temps incroyable de 1,1 seconde.

Parce que ce n'était pas assez fou, il dit maintenant qu'elle le fera en moins d'une seconde.... Comme toujours avec les promesses d'Elon Musk, il faut prendre ces tweets avec des pincettes. Même les spécifications techniques originales annoncées en novembre 2017 seraient plus que suffisantes.

Avant la révélation revendiquée fin 2024, Tesla continue d'accepter des réservations pour 50 000 dollars (46 225 euros) chacune. Pour autant qu'il n'ait pas changé, le prix du Roadster varie entre 200 000 et 250 000 dollars (entre 185 000 et 230 000 euros). Ce n'est pas donné, loin de là, mais c'est une bonne affaire par rapport à une Rimac Nevera qui coûte plus de 2 millions de dollars (1 850 000 euros), n'a pas de sièges arrière et ne se transforme pas en cabriolet.

 

Galerie: Tesla Roadster