On pourrait même dire que cette préparation et cette concentration se forge depuis plusieurs années, depuis les premières courses de Karting aux pistes mythiques de la Formule 1.

Avant la couse

Les pilotes de Formule 1 se préparent mentalement de manière rigoureuse et intensive avant chaque Grand Prix pour être dans les meilleures conditions possibles pour la course. La préparation mentale est aussi importante que la préparation physique, car la concentration, la confiance et la gestion du stress sont des éléments clés pour performer au plus haut niveau. La préparation intensive des pilotes leur évite d'être victime d'un blocage mental.

Tout d'abord, les pilotes utilisent des techniques de visualisation pour se familiariser avec le circuit et les conditions de course. Ils imaginent chaque virage, chaque freinage, chaque dépassement, ce qui leur permet de se sentir plus à l'aise une fois sur la piste. La visualisation les aide également à se concentrer et à se mettre dans un état d'esprit positif et confiant. Cette préparation est également reprise dans d'autres disciplines comme la voltige. Les pilotes de la patrouille de France rejouent ce qu'ils appellent "la musique" avant chaque meeting.

Ensuite, les pilotes travaillent avec des psychologues du sport pour développer des stratégies mentales adaptées à leurs besoins. Cela peut inclure des techniques de respiration, de relaxation ou de gestion du stress pour rester calme et concentré sous la pression. La confiance en soi est également travaillée, car croire en ses capacités est essentiel pour performer à haut niveau, sans pour autant se surestimer.

La préparation mentale comprend également la gestion des émotions. Les pilotes doivent être capables de contrôler leur stress, leur peur ou leur appréhension pour rester concentrés sur la course. Des exercices de méditation et de mindfulness peuvent les aider à rester présents et à gérer leurs émotions de manière constructive.

Avant la course, les pilotes établissent des routines pour se mettre dans un état optimal. Cela peut inclure des séances d'échauffement physique pour se préparer physiquement, des discussions avec leur équipe pour affiner la stratégie de course, ou des moments de calme pour se concentrer et se recentrer.

Pendant la course

Pendant la course, les pilotes doivent rester concentrés et réactifs. La préparation mentale leur permet de rester lucides, de prendre des décisions rapides et de s'adapter aux conditions changeantes de la piste, des changements qui peuvent provenir de la météo et des incidents sur la piste. La confiance en soi et la gestion du stress leur permettent de rester performants même dans les moments difficiles. Il est en effet très compliqué pour un pilote de retrouver sa pleine concentration après une interruption de course comme l'intervention en piste de la voiture de sécurité ou de la neutralisation de la course suite à un drapeau rouge.

F1 Brésil 6

En résumé, les pilotes de Formule 1 se préparent mentalement en travaillant sur la concentration, la confiance, la gestion du stress et des émotions, grâce à des techniques de visualisation, de relaxation, de méditation et de mindfulness. Cette préparation mentale rigoureuse leur permet d'être prêts à affronter les défis de la course et de donner le meilleur d'eux-mêmes sur la piste.

Après la course

Là encore, si pour de nombreux spectateurs et fans, le weekend de course s'arrête au moment de l'agitation du drapeau à damier, pour les pilotes il faut encore débriefer l'intégralité de la course et même du week-end. Les deux pilotes de l'écurie rejoignent l'intégralité des ingénieurs présents sur le circuit et sont mis en relation avec ceux qui sont restés à l'usine et qui ont également œuvré tout au long du weekend.

Le rythme intensif de la saison impose au pilote de rester concentré pendant de nombreuses semaines voire nombreux mois. Alternant entre préparation physique et mentale, ils passent également de nombreuses heures dans les avions ainsi qu'à l'usine de leur écurie.

Esteban Ocon, pilote de Formule 1, est revenu sur sa préparation pour Motorsport.com

"Mon père dit toujours qu'il est heureux, mais qu'il veut que je gagne", sourit Esteban. "C'est l'esprit de compétition qu'ils ont gravé en moi. Tant que nous n'y serons pas, nous ne serons pas complètement heureux. Et c'est génial, parce que personne ne pensait que nous allions arriver aussi loin. Et pourtant, nous avons réussi. C'était une aventure folle. Et j'y pense beaucoup plus aujourd'hui que lors de mon premier passage en F1, où j'étais tellement concentré sur ce que j'avais à faire que j'en oubliais un peu tout ça, la chance que nous avons d'êtres dans cette situation. C'est quelque chose que cette année passée sur la touche m'a permis de réaliser pleinement. Mais, comme je l'ai dit, nous sommes des êtres humains et nous en voudrons toujours plus. Mon père dit : quand tu commences quelque chose, tu dois le finir. C'est ainsi que j'ai été élevé."  

Cette préparation implique également l'entourage des pilotes, notamment leurs familles ; "Ils ont donné tout ce qu'ils avaient – leur énergie, leur maison – et plus encore pour m'aider, et ont complètement sacrifié leur vie pour rendre la mienne meilleure", explique-t-il. "Je suis très fier et très heureux de pouvoir leur rendre la pareille, de les aider à avoir une vie plus facile et de leur faire vivre des choses qu'ils n'ont jamais pu vivre. C'est un sentiment formidable."